AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Ça ... C'était pas prévu. 
MessageJeu 23 Jan - 12:20
    Assise au fond de l’amphithéâtre, bras croisés sur ma table et menton posé sur ces derniers, je mâchonne mon stylo en laissant mon regard traîner par la fenêtre. D’ici peu le cours se terminera et j’ai prévu d’aller faire du shopping cet après-midi. Je ne suis pas une accro et faire les boutiques n’est pas forcément mon passe-temps favoris, mais il faut bien avouer que parfois on n’a pas le choix qu’on le veuille ou non et là, quand je vois l’état de mon dressing, la question ne se pose même pas. Du coup, armée d’une patiente d’ange et de mon portefeuille j’irais faire des emplettes. Un peu de compagnie ne m’aurait pas déplu, mais Asmodé, Cambria et Trinidad ne sont pas disponibles, tant pis, ce sera donc seul que j’irais me perdre dans les méandres des allées sur chargées des magasins. En attendant je reporte mon attention sur le professeur et termine de noircir ma feuille de gribouillis qu’il me faudra retraduire ce soir. Prendre des notes c’est pratique, mais si je ne remets pas tout au clair tant que c’est encore frais dans mon esprit je n’arrive plus à me relire par la suite.

    Annonçant enfin la fin du cours le professeur nous libère. Fourrant rapidement mes affaires dans mon sac je passe ma veste en cuir et quitte l’amphithéâtre. Dernière arrivée, première partie. Saluant mes amies je me presse dans les couloirs, direction la sortie. Là je saute dans le premier bus se rendant à ma destination. Trouvant une place pas trop loin de la porte arrière je surveille à chaque arrêt qu’aucun contrôleur ne monte. Il y a longtemps que je ne me casse plus la tête à payer un billet alors que je ne suis jamais contrôlé, manque de chance aujourd’hui les contrôleurs ont décidé de travailler. En voyant un monter dans le bus je descends rapidement, pas question de me prendre une amende pour fraude. Jetant un coup d’œil alentour je constate que je suis encore à trois arrêts de ma destination … Soupirant je fourre mes mains au fond de mes poches et décide de marcher plutôt que d’attendre un autre bus. Du coup il me faut bien une bonne heure pour rejoindre le centre commercial, moi qui n’étais déjà pas motivée voilà de quoi entamer un peu plus ma détermination.

    Enfin, maintenant que j’y suis il serait quand même bête de faire demi-tour sans au moins prendre le temps de faire un tour dans les boutiques. Ce n’est pas dit que je trouve quoi que ce soit qui me plaise, mais je peux au minimum jeter un œil ça ne va pas me tuer ... Quoi que. Poussant la porte de la première boutique je me stop avant même d’avoir fait un pas à l’intérieur et tourne les talons. Faire les magasins oui, mais pas dans une boutique remplie de fringues à froufrou, paillette et autres machin couleur pastel, ça c’est juste bon à me rendre malade. Non, je jette plutôt mon dévolu sur un magasin avec des tendances plus banales. Un, si je porte de la couleur je veux qu’elle soit flash, deux, je refuse catégoriquement les vêtements de princesse, trois, je me fiche d’être à la mode tant que je suis à l’aise dans mes baskets. Malgré ça j’ai des goûts bien arrêtés et il m’arrive de tourner un moment avant de trouver quoi que ce soit qui me plaise. Aujourd’hui par exemple il faut que je fasse trois fois le tour du magasin avant de trouver quelque chose de portable, à mes yeux.

    Le peu que j’ai trouvé sous le bras je me dirige vers les cabines d’essayage lorsque je remarque quelqu’un que je connais. M’approchant de la jeune femme je lui souris. « Salut ! Tu veux un conseil, ne l’essaye même pas ça ne te mettra pas en valeur. » Je doute qu’elle veuille le moindre conseil de ma part, mais en toute franchise le vêtement qu’elle tient à la main ne me semble pas fait pour elle et il me semblait important de le lui signaler. Au naturel elle a déjà tendance à se fondre dans la masse, mais avec ça elle va devenir littéralement invisible. La miss se trouvant à présent face à moi est mon exact contraire et je me suis mise en tête de la faire sortir de sa coquille. Non je ne lui ai pas demandé son avis, j’aurais peut-être dû, mais j’y peux rien je suis quelqu’un de spontané et quand un truc me passe par la tête je le mets en œuvre. Lui tendant un joli petit haut bleu électrique faisant partie de mes trouvailles je souris de plus belle. « Tu devrais essayer des choses plus colorées. Ça par exemple ça t’irait à merveille. » Me voilà reconverti en conseillère mode …

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 23 Jan - 19:07

ça, c'était pas prévu...


Alors récapitulons. Je venais d’arriver. Et il me manquait la moitié de ma garde robe. Autant vous dire qu’il ne me restait plus grand-chose ! De ce fait, une seule chose s’imposait. Je devais faire une belle séance de shopping, ce que je haïssais au plus haut point. Les vendeuses venaient toujours minauder autour de nous pour nous convaincre d’acheter. En plus, pour un agoraphobe, quoi de plus horrible que le centre commercial.

Je m’attelais donc à cette tâche tant bien que mal, prenant, comme à mon habitude – quoique là, j’allais certainement plus vite, au vue du monde qu’il y avait –. Peu amène à perdre mon temps, j’attrapais les premières affaires à ma taille, qui me semblaient passe partout et je filai droit dans la cabine. Enfin, je voulus filer droit.
C’était sans compter une jeune fille blonde qui m’interpella. Je me retournais et la fixai sans comprendre. J’essayai vainement de replacer son visage dans un lieu… Ayant un mémoire de quiche lorraine trop cuite, je clignai des yeux et la détaillait. Jeune, blonde, d’un style particulièrement… à la mode… Encore une fille populaire. Ah oui mais elle, elle faisait partie de la catégorie immense réseau social et je suis la reine. Le genre détesté par ma propre personne.
J’en déduisis donc qu’elle faisait partie de ma promo, à la fac. Mais elle ne fréquentait certainement pas la bibliothèque !

Je l’entendis vaguement me saluer d’un ton trop joyeux, trop bruyant et superficiel.

Elle me reprocha ce que j’avais pris. Ça ne me mettait pas en valeur. Je faillis lui rire au nez car la dernière chose que je voulais faire, c’était qu’on me remarque ! Et puis si c’était pour être comme elle non merci. Je pensais être suffisamment attirante pour les personnes de goût rien qu’avec un livre à la main… Je stoppais le flux de mes pensées. William aurait-il une mauvaise influence sur moi ?

Je souris légèrement et lui répondis d’une voix tranchante, un peu vexée et agacée de son irruption.
Elle venait de me suspendre un petit haut bleu fluo sous les yeux.  Laissez-moi m’étouffer ! ça sur moi ? Jamais !
« Merci, mais ce n’est pas mon style. Je préfère ne pas attirer l’attention… »

Je me retournai vers la vendeuse qui me passa le numéro correspondant à mon nombre d’article et tentai de planter là, la jeune inconnue.

Agacée tout de même par sa réflexion sur mes choix vestimentaires, je fis une dernière fois volte face pour lui rendre la pareille :

« Et la couleur, très peu pour moi. Je ne tiens pas à ressembler à un pot de peinture ambulant. »


avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 25 Jan - 17:08
    J’ai beau ne pas être une grande fane de mode et de shopping je sais quand même choisir des vêtements me permettant de me mettre en valeur. Oui, je fais partis de ses filles qui aiment être le centre de l’attention, mais quoi de plus gratifiant que de sentir le regard des hommes s’attarder sur soi. Ça donne la sensation d’exister et d’avoir un certain pouvoir sur le sexe opposé. C’est d’ailleurs pour ça que je fais du théâtre, c’est bien le meilleur moyen pour être sûre d’avoir l’attention des autres focalisée sur soi. Toutefois je ne fais pas partie de ses filles populaires qui se plaisent à écraser les autres sous leur superbe. Non, j’ai plutôt la fâcheuse tendance de vouloir rendre les autres comme moi. Résultat je me suis mise en tête de faire sortir miss timide de sa coquille et ce coûte que coûte. Du coup, bien que nous ne soyons pas amies, je ne peux m’empêcher d’aller la saluer lorsque je la voie dans les rayons et j’en profite pour lui glisser que les vêtements qu’elle a choisis ne la mettront vraiment pas en valeur. De quoi je me mêle hein ?

    Elle doit penser la même chose puisque c’est d’un ton tranchant qu’elle m’envoie poliment balader lorsque je lui propose un joli haut bleu plutôt que ce qu’elle a choisis. Me plantant là elle va alors demander à la vendeuse le numéro correspondant au nombre d’article qu’elle a en main avant d’aller aux cabines d’essayage, non sans au passage me faire remarquer qu’elle n’a pas envie de ressembler à un pot de peinture. Restant plantée là je baisse les yeux sur ma tenue. Jean sleam bleu, bottes en cuir noir avec léger talons, pull gris sourit agrémenté d’un imprimé aubergine et veste en cuir … « Mais j’ai pas l’air d’un pot de peinture non plus à ce que je sache. » C’est une rien vexant tient de se faire traiter de pot de peinture. Demandant à mon tour un numéro à la vendeuse je me glisse dans la cabine adjacente à la sienne. « Ok le bleu est peut-être un peu flash, mais il y a des couleurs plus discrète si ce n’est que ça qui te dérange. » Je suis têtue et quand j’ai une idée en tête je m’y accroche comme une moule à son rocher.

    Elle n’aime pas les couleurs flash, je lui en trouverais des moins voyante, mais elle ne va pas continuer à voir la vie en cinquante nuance de gris, c’est monotone et déprimant au possible. Bon d’accords elle ne m’a strictement rien demandé, mais en fait je m’en fiche un peu qu’elle veuille ou pas de mon avis. « Sincèrement je ne comprends pas pourquoi tu tiens tant à ce qu’on ne te remarque pas. Tu es jolie tu devrais en profiter et te mettre en valeur. Je connais des filles qui tueraient pour te ressembler. » Tout en lui exposant mon point de vue j’essaye les quelques fringues que j’ai trouvé et m’observent dans la glace. Ca me semble tout juste portable, ce n’est vraiment pas un coup de cœur, mais je ne suis pas sûre de pouvoir trouver mieux vus mon budget. Remettant mes habits et pliant soigneusement les autres je sors de la cabine. « Pourquoi tu n’essayerais pas un autre style de vêtement ? Juste essayer. Si vraiment ça ne te plais pas rien ne t’obligera à les acheter. » M’adossant au mur j’attends devant sa cabine.

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et si la Normandie était plus Viking que la Scandinavie ?
» Recherche n° STALAG ou mon père était prisonnier
» Et si c'était vrai ...
» Le petit épicier était un gros trafiquant
» [OCS Géants] Si Versailles m'était conté


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-