AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Love the way you lie - Irina&Echo 
MessageMer 18 Juin - 22:13
Love the way you lie
Echo & Irina


Le soleil est déjà haut dans le soleil tandis que je sors de notre maison. Mes yeux bleus sont cachés par de grosses lunettes de soleil noires. C’est un mardi matin, journée habituelle de travail. Candel est parti un peu plus tôt que moi. Une réunion du conseil d’administration bien trop ennuyeuse pour que nous puissions être à deux pour présider cette entrevue. Et puis, il préfère que je sois dans le labo pour examiner avec Karen le fruit de notre dur labeur. Le résultat de notre motivation. Nous y sommes arrivés et je n’ose y croire. C’est tellement inouï. Je nous revois encore dans ce laboratoire.
C’était à une heure avancée de la nuit, nous étions tous les trois exténués. Et un de nos « Daemons test » avait fini par réagir, il avait ouvert les yeux puis avait parlé, manifesté des réactions pour le moins humaines à nos yeux. Je nous revoie encore laisser exploser notre joie. Mon mari me prend dans les bras, me fait voltiger dans ses bras me faisant éclater de rire, me serrant fort dans un geste d’amour et de tendresse. Puis, je m’étais jetée dans les bras de Karen que je considérais comme une amie et une alliée désormais.

Oui, on avait réussi notre mission. Le processus s’était enclenché et nous avions donc créé ce que mon époux appelle « les Doubles ». Du pain sur la blanche, on en a jusqu’au cou. Ces derniers serviront à une clientèle ayant suffisamment de moyen pour pouvoir se payer un Daemon artificiel. C’est une sorte d’objet haut de gamme, pour nos clients, c’est la possibilité d’être comme tout le monde et d’avoir ce que la même chose que les autres et pour nous, c’est la possibilité de proliférer les bénéficies de la Fox Corp. Depuis notre mariage, Candel a fait de l’entreprise de son père, un empire bâti sur son génie. Cumulé à mes idées, à notre amour, tout s’est amélioré depuis. Et la vie aurait pu être si belle. Mais il y a cette ombre éternelle au tableau. Ce point noir qui me fait grincer des dents. Ce daemon. Celui de mon époux. Il est arrivé une nuit alors que nous étions dans les bras de Morphée tous deux. Lovée dans les bras de mon mari, j’avais fini par me réveiller en sentant que l’on était observée. Face à cet homme nu, j’avais hurlé faisant sortir Candel de son sommeil, amenant les gardes du corps alertés par mes hurlements. Echo s’était fait dégager par la suite mais savoir qu’il était l’âme sœur de ma moitié avait été un choc.
Et ça l’est toujours.

Peut être est ce à cause de cette idée farfelue venant de mon mari. Celle de me faire passer pour son Daemon. Ainsi, le directeur de la Fox Corp représente l’image d’un citoyen lambda vivant avec son âme sœur qu’il a fini par épouser. Oui, ce tableau idyllique permet ainsi de faire admettre à autrui de la nécessité d’avoir cette âme jumelle à côté de soit. Je me suis prise au jeu parce que moi-même je suis convaincue que je le suis. Candel est pour moi tout ce dont j’avais rêvé. Aujourd’hui encore, je me dis que j’ai de la chance. Il est mon tout, il est mon unique, il est mon amour. Il est cet homme dont je ne cesse d’observer avec toute la tendresse dont je suis capable, celui qui ne m’a jamais jugé pour mon passé, se contentant de voir que mes sentiments pour lui sont sincères. Echo, par sa venue improviste, m’a alors rappelé que je n’étais pas la moitié de l’âme de Candel. Cela me frustre et cette idée n’est pas apaisée parce qu’au fond, je sais qu’Echo a cette place dans le cœur de l’homme de ma vie. Et même s’il le rejette, ce lien ne pourra changer. Et cela m’attriste, profondément.

C’est donc avec une mine défaite que je rentre dans ma voiture. Je mets la clé sur le contact et démarre mon véhicule tandis que la musique envahit l’habitacle. J’enclenche la marche arrière et recule. Regardant dans mes rétroviseurs, j’y vais doucement tandis que je sors la voiture de son box. Puis, je bip le portail de notre maison qui s’ouvre en grand. Je me remets à avancer en marche arrière quand j’aperçois dans la lunette arrière la silhouette d’une personne que j’aurais aimé ne pas voir. Pas aujourd’hui.

Echo.
Oui, ce maudit Daemon est là. Sa posture, sa tête me laissent penser qu’il est là depuis un moment et qu’il m’attend. Mais je ne suis pas certaine et peut être me fais je des films. Sa présence me rend furieuse. Aussi, je coupe le moteur et détachant ma ceinture, je sors de ma voiture tandis que je relève mes lunettes et fusille du regard l’âme sœur de Candel. Oui, c’est fou ça. J’aime mon époux plus que tout au monde mais je déteste sa seconde moitié d’âme. Peut-être est-ce sa figure ? Il ne ressemble en rien à mon cher et tendre mari. Je m’approche du Daemon et sans aucun ménagement, devant mon portail grand ouvert, j’arrive à sa hauteur et le toise avec tout le mépris dont je suis capable, je m’adresse à lui dans cet accent slave dans lequel mes « r » sont roulés dans des consonances russes :

« Toi ! Peut-on savoir ce que tu fous ici ? » J’élève un peu plus la voix tandis que j’ajoute d’une voix hautaine : « Quand est ce que tu comprendras que Candel ne veut pas te voir ? Tu n’en as pas marre de nous coller aux pattes tel un toutou ? »

Je sais que je ne suis pas tendre avec l’âme sœur de Candel mais je n’aime pas cet homme. Et c’est plus fort que moi. Je le voix telle une menace. Je me dis qu’il est capable de voler un jour l’amour de mon bien aimé et ça, je suis prête à tout pour l’en empêcher. Oui, j’ai bien dit tout.
Humain d'Elite
avatar
Irina N. Fox
┼ Messages : 65
┼ Points : 50
┼ Date d'inscription : 12/06/2014
┼ Age : 28
┼ Célébrité : Lea Seydoux
┼ Statut : Marié à Candel Fox

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 21 Juil - 9:40
Love the way you lie
Irina ∞ Echo

Il attendait depuis ce qui semblait une éternité. Là, devant cette grande villa de Beverly Hills. Quartier friqué. Maison luxueuse. Ils ne se refusaient rien, les Fox. Et lui fixait ce lieu de vie dont il était exclu depuis des heures. Ou des jours. Des heures passant comme autant de jours. Et son cœur s'en brisait un peu plus.
Là tout seul, piteux comme un chien qu'on aurait abandonné, avec son jean troué, son pull rayé un peu trop large pour lui et ses cheveux entre le brun et le roux, perpétuellement en bataille. Il était seul, avec dans le sang même pas assez d'alcool pour trouver le courage de venir frapper.

L'entrevue avec Candel ne s'était pas passée comme il espérait. Un peu comme tout le reste de sa vie se passait sans qu'il puisse contrôler quoi que ce soit. C'était un peu sa petite malédiction : jamais ses espoirs n'étaient satisfaits. Et il se mangeait des baffes de la vie, sans pouvoir faire autre chose que de subir.
Soudain, un mouvement au niveau du garage le fit sursauter. La porte électrique se relevait pour laisser passer une voiture. Il su sans efforts que ce n'était pas Candel. Il pouvait le sentir jusqu'au plus profond de ses os. Il ne bougea pas. Il aurait pu s'enfuir avant d'être vu. Il aurait pu, oui. Mais ça faisait trop mal de devoir fuir alors qu'il ne faisait rien de mal.

Mais pour eux, le fait qu'il existe était déjà un mal en soi. Etait-ce trop demander que de vouloir vivre même s'il était un Daemon ? Il voulait avoir le droit que personne ne contesterait à un humain. Celui d'exister par lui-même.

Tendu, mais immobile, le jeune homme regardait la voiture reculer dans l'allée, avant qu'en sorte Irina. La beauté blonde aurait pu l'ignorer et continuer sa route. Elle aurait pu s'en ficher. Mais elle choisit de lui fondre dessus et, en la voyant arriver de son pas furibond, Echo ravala un soupir plus triste et résigné qu'agacé.
Il ne broncha pas alors qu'elle se postait juste devant le portail, à deux pas de lui, toute furieuse qu'elle était. Comme ses yeux lançaient des éclairs, elle la menteuse qui se faisait passer pour la moitié d'âme de Candel. Parce qu'ils s'aimaient.

Et cette seule raison était tellement valable...

Elle tempêtait et l'insultait, avec son adorable accent. Elle était très belle, même en colère. Bien sûr, il n'avait rien en commun avec eux, ni avec Candel, dont il n'avait ni la stature, ni la classe. A croire qu'il avait hérité que des mauvais côtés. Mais si Irina avait été objective, elle aurait aussi vue les ressemblances. Et le côté têtu et opiniâtre qui les rassemblaient en un seul être.
Le Daemon ne flancha pas, se contenant de la fixer sans colère, plutôt avec lassitude. Elle pouvait bien l'insulter, ça ne changeait rien à l'affaire.

"J'ai déjà revu Candel. Quoi, il ne t'en a pas parlé ?" Il finit par dire seulement ceci, un peu insolent, un peu fouteur de merde. "Mais t'inquiète, blondie, je viens juste me balader un peu. Après tout, si je crève de manque, ton mari adoré mourra aussi." Il eut une petite moue, résolument bravache. C'était pourtant vrai.
"Alors calme-toi, le trottoir est à tout le monde."

Il soupira, finalement, secouant légèrement la tête en soutenant son regard. Elle était pourtant belle, quand la fureur ne déformait pas ses traits. "Tu es plus jolie à la télé, lorsque tu souris." C'était après tout que la seconde fois qu'il la voyait et, excusez du peu, la dernière fois c'était en pleine nuit quand il avait été jeté dehors, tout déboussolé de sa naissance.
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 31 Juil - 15:58
La colère me fait trembler. Mes yeux fusillent du regard le Daemon qui est en face de moi. Pourquoi diable est-il ici? Quand donc cessera t-il de nous tourmenter? Vraiment pourquoi le faire encore et toujours? Comme si, nous n'avons pas déjà assez de problèmes! Candel passe ses journées à la Fox Corp à essayer de régler le conflit qui l'oppose à son père. Les doubles ont été découverts. Les doubles ont été démasqués. Et puis, par qu'ils sont dangereux, les Doubles ont été éliminés. Des meurtres, des comportements agressifs et j'en passe. Nos magnifiques créations n'ont alors plus eu le droit de vivre. Et notre projet secret s'est alors envolé nous embarquant alors dans des problèmes déontologiques, de la paperasse. Et mon coeur est en miettes. Parce que j'y tenais à ces magnifiques créatures. Nous les avons créés. Et je me souviens les avoir interrogé une à une afin que leur faire comprendre qui ils étaient. En dehors de quelques agressifs, ils avaient compris. Mais non, notre monde actuel les ont tués. Maintenant, je me retrouve à rester à la maison. Je ne sors plus attendant que Candel sorte du travail pour revenir à la villa. Il a failli aller en prison. Mais heureusement pour lui, les juges ont été cléments. Maintenant, il faut repartir de l'avant. Mais cette idée est difficile.
Et encore plus quand, lors je me décide à sortir, je croise alors la route d'Echo. Son air de chien battu m'agace mais ce n'est qu'illusion car lorsqu'il me repond, je reçois alors comme une gifle en plein visage. Mes yeux s'écarquillent et je n'en reviens pas que mon mari ne m'en ait touché un mot. Il a vécu son âme sœur et pourtant, je ne suis même pas au courant. J'accuse le coup et je fusille le Daemon du regard. Son petit air bravache me met hors de moi. Je me dis que j'aurais mieux fait de reculer pour mieux le percuter. Pour le détruire. Après tout, nous n'avons pas besoin de lui dans ce monde. Mais je sais, malheureusement, que s'il meurt, Candel le suivra quelques années après. Et je ne tiens pas à le perdre. Je crois que je ne le supporterais pas.

Crétin de daemon...

Je marmonne ces mots dans ma langue natale et je songe qu'il pourrait bien mourir d'atroces souffrances . Mais je me sens impuissante à l'idée de ne rien pouvoir faire. C'est à ce moment là que ce stupide Daemon aussi mal fagoté qu'un clochard émet cette menace. Que je prends au mot. Celle d'arrêter de se nourrir et de se laisser dépérir. En gros de se suicider. Je fronce un peu plus les sourcils ne faisant même pas attention au fait que je suis jolie, sol disant, lorsque je passe à la télé. Je n'y tiens rigueur, de toute manière, les paroles dites avant ont retenti comme une sonnette d'alarme. Mais pourtant ma voix s'est adouci:

Et tu crois que c'est la solution. Si tu meurs, il finira par mourir! C'est ça que tu veux? Qu'est ce qu'il y peut Candel s'il ne veut pas de toi dans sa vie. Pourquoi doit-il se forcer à t'accepter? Ne peux tu pas le comprendre et lui foutre la paix!?

Je m'approche de lui, grande et menaçante. Mon regard est froid et dès que je suis à sa hauteur, je lui réponds d'un ton froid comme le marbre:

Et puis, je te conseille de modérer tes menaces. Parce que tu ne sais pas de quoi je suis capable. Et si je dois t'immobiliser et te foutre une sonde dans le cul pour que tu te bouffes. Crois moi que je le ferais.


Irina Fox ∞ Candel Fox
Il est mon Tout, il est l'Amour de ma vie

Code by Silver Lungs
Humain d'Elite
avatar
Irina N. Fox
┼ Messages : 65
┼ Points : 50
┼ Date d'inscription : 12/06/2014
┼ Age : 28
┼ Célébrité : Lea Seydoux
┼ Statut : Marié à Candel Fox

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: II-discovering Los Angeles :: Beverly Hills :: Demeures et Villas-