AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 We weren't Born to follow [PV Lily-Mary McDouglas] 
MessageMar 3 Juin - 2:49
Lily-May McDouglas ∞ Candel Fox
We weren't born to follow Feat. Bon Jovi
Probablement, Candel Harry Fox ne serait jamais normal. Il détestait les événements caritatifs organisés par la Fox Corp. Toutefois, il prêchait dans l’idéalisme. Il préférait donner de son argent ou peu importe quoi d’autre même sans que la moitié de la population des États-Unis ne soit au courant. Non, à quelque part, Candel Fox resterait ce jeune homme idéaliste. Non, il n’en fera montre à personne. Oui, en cette journée de grand événement vous observiez un homme souriant et affable, mais oh ! En son for intérieur, il était terriblement hâtif de rentrer faire autre chose. Travailler sur un projet l’aurait passionné beaucoup plus ne vous en déplaise. Certes, le conseil d’administration – son cher père y compris – adopta à l’unanimité cette initiative et enfin, Candel avait la fibre sensible pour les enfants. Oui, tout vous rattrapait que ce soit votre valeur d’idéalisme d’un monde meilleur ou votre dernière bourde. Hrm, enfin passons. L’entreprise organisait cet événement pour les enfants pauvres aux États-Unis : tous ceux qui n’étaient pas heureux en somme. Quant à lui, Candel savait qu’on ne devait pas uniquement être pauvre pour être malheureux. Et oui, ce fut bien grâce à …

Enfin, c’était paré de son plus beau sourire et de ses plus beaux atours noirs brodés dans la soie satinée de cette chemise dorée que rehaussait le noire même de la cravate qu’il serra des mains toute la matinée et fit un discours qui en releva la foule. Si c’était bon pour les enfants, c’était bon pour Fox Corp. On ne pouvait jamais passer outre ce genre d’événements qu’on se dirait de prime abord de ce PDG. Fox Corp donna elle-même une grosse somme d’argent pour commencer la journée forçant alors la main aux autres. On se trouvait à l’hôpital général de Los Angeles dans Gardena. Un quartier assez effervescent. Candel Fox ne se rappelait guère la dernière fois qu’il alla à l’hôpital … Ok, sans être un visiteur. Il se rappelait encore son héroïsme pour avoir sauvé une jeune femme d’une mort certaine. Pff. Quelle aventure se fut pour lui. 1 semaine éprouvante. 1 semaine entière de caméras et d’entrevues rien que pour lui ! Légèrement dans ces pensées - tout à se demander si la jeune femme était toujours entre ces quatre murs – Candel se fit accoster par l’un des membres les plus jeunes de son conseil d’administration. Un homme aux lunettes stylisées et à la chevelure tirée vers l’arrière. C’était sa femme et lui-même qui le choisirent pour Fox Corp. Il ne les avait pas déçus depuis. Les deux hommes marchaient ensemble décidés à aller se ressourcer à la cafétéria de l’hôpital. On approchait midi après tout. Son collègue prit la parole très enthousiaste.

- Monsieur Fox ! Cela va très bien ! Nous avons récolté la moitié de nos objectifs. C’est vraiment parfait. Je ne pensais pas que cela irait aussi vite.

- Fox Corp est déjà très populaire auprès de la population grâce aux Daemons. C’est un avantage certain.

- Heu … Oui, vous avez raison.

Murmura l’homme baissant légèrement la tête. Tout en continuant de marcher, Candel scruta ce dernier semblant mal à l’aise subitement. Oui, une partie du conseil d’administration n’apprécia nullement que les PDG lui cachèrent la création des Doubles et cela mettait donc l’autre partie aussi timide par rapport à ce sujet. Son très cher père était même le numéro 1 derrière une machination. Le principal intéressé le savait. Candel sait que son père détesta cette cachoterie des doubles. Il est simplement jaloux de ne pas avoir eu le pouvoir de faire cela pendant son mandat. Point final. Haha ! Candel en rigola la première fois qu’il vit le visage de son père empourpré des suites de la révélation des Doubles. Peu importe, Candel sait que ce dernier veut reprendre son poste de PDG et faire tomber son fils. Certes, il reste serein. Alors qu’on rentrait dans la cafétéria où plusieurs autres bénévoles cassaient aussi la croûte, Candel eut un petit sourire en coin. Son père n’arriverait à rien. Il le savait. Pourquoi ? Parce qu’il savait déjà. Son père était trop prévisible voilà tout.

- Un sandwich au steak, merci.

Précisait-il au commis derrière le comptoir dans un air totalement détaché et voir presque nonchalant. Le charisme et cette beauté que dégageait Candel Fox faisaient qu’il avait tous les yeux – ok presque peut-être – tournés sur lui. Il le savait. Il n’était pas bête. Il se devait donc d’agir le plus normalement possible malgré qu’une nervosité s’engage à chaque fois par toutes les pores de sa peau. Non. Ne pas produire une maladresse. Ce n’était pas le moment.
code by Silver Lungs


Nous voulions vous donnez une vie de rêve ! Pourquoi ?
⊹ lumos maxima

Spoiler:
 


Dernière édition par Candel H. Fox le Lun 16 Juin - 3:10, édité 1 fois
Lié d'Elite
avatar
Candel H. Fox
┼ Messages : 220
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 07/04/2014
┼ Age : 31
┼ Lié avec : Echo
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Alexander Skarsgard
┼ Statut : Marié

Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t279-candel-h-fox-terminee
Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 14 Juin - 18:14
Je ne veux pas me lever, je ne veux pas sortir… Je ne veux pas…

La jeune femme soupira doucement quand elle entendit son téléphone sonner, cela faisait combien de temps qu’elle était ici à l’hôpital, plus de deux mois ? Oui c’est cela plus de deux mois, on était sur le point de la laissé sortir, sauf qu’elle ne s’en sentait pas le courage, la plus par de ces hématomes avait disparus, laissant sa peau aussi lisse qu’avant. Mais ces jambes lui faisaient encore mal.

Saisissant son téléphone elle palis brutalement, encore son père… Qu’est-ce qu’il voulait, pourquoi lui téléphoner et non l’appeler. Pourtant elle décrocha.. Parlant d’une voix rauque et un peu froide.

« Chérie, tu vas bien ? »

Un simple grondement répondis a l’homme, qui ne sembla pas prendre ombrage.

« Tu sors de l’hôpital dans deux jours. Il y a aujourd’hui un fête de bienséance qui se déroule dans ton établissement, j’aimerais que tu y participe a ma place je n’ai pas le temps de venir. »

La jeune femme se redressa dans son lit poussant un juron à faire rougir son père… Elle semblait des plus agressive, et surtout pas du tout heureuse, cela s’entendis clairement a sa voix glacial.

« Tu ne viens jamais me voir et tu voudrais que je m’expose à la foule pour ton bon plaisir. Vous exagérer père. »

« Mais ma chérie, je dois travailler pour te payer les soin… Je t’ai envoier notre gouvernante pour t’habiller. »

La jeune femme poussa un grondement de rage avant de lancer son portable contre le mur, un portable qui éclata alors qu’elle cherchait son souffle. Son père travaillait dans la technologie de pointe, il pourrait lui en acheter. Le souffle court elle observa ces mains, avant de se redresser… La gouvernante était déjà là. Elle n’avait pas le choix.

« C’est la dernière fois père. »

La jeune femme avait murmuré ces paroles pour elle seule avant d’appuyer sur la sonnette pour faire venir une infirmière. La gouvernante étais trop frêle pour l’aider, cherchant à se calmer elle respira doucement. Avant de fermer les yeux, pour se concentre, grâce au perroquet elle parvint a basculer ces jambes aux bords du lit, elle ne supportait pas de voir ces jambes aussi inutiles… Elle semblait pourtant presque parfais, le problème venait de sa colonne vertébrales.

Soupirant elle enleva sa robe de nuit. Avant de passer le sous tiens gorge que sa gouvernant lui tendit.. Un instant elle observa la robe que la femme avait choisie, verte émeraude, elle avait une longue jupe bouffant qui cacheraient avec soin ces jambes. Et le corset mettrait en avant sa poitrine menue… Soupirant elle la passa lentement, avant de laisser la gouvernant attacher le corset… Son visage étais de marbre et quand l’infirmière entra elle ne lui souris pas.

« J’aurais besoin d’aide pour me mettre au fauteuil mademoiselle. »


Elle fit de son mieux pour aider a la manipulation, une grimace de douleur sur le visage, mais elle fut rapidement assise dans son fauteuil, les plis de sa robe tombant sur ces jambes les cachant, seul ces pieds apparaissait, des pieds qui furent vite couvert d’une paire de bottine noire.

« Je vous remercie. Je me rends a l’évènement qu’a fait Messire Fox. Je ne sais quand je rentrerais. Mais je ne sors pas de l’hôpital. »

La jeune femme se laissa maquillé et surtout coiffer, un chignon relever sur le haut de sa tête, dont s’échappait une multitude de boucle.. Elle était jolie malgré le fait qu’elle était en fauteuil roulant… Serrant les dents elle poussa sur les roues, autant se débarrassé de cette corvée…

Plaquant sur son visage un sourire de circonstance, elle avança vers le lieux de rendez-vous.. Elle s’immobilisa pourtant en voyant le monde… Palissant un peu. Bon dieu elle n’allait jamais y arriver.. La panique l’envahissait légèrement, alors qu’elle sentit ces doigts trembler doucement sur ces roues. Pourtant au lieux de reculer la jeune femme redressa doucement le menton, poussant son fauteuil sans hésiter.. Ou en tous cas en donnant l’impression…

Bon trouver ou faire un don.. Boire une verre pour faire genre et partir… Sans le vouloir elle bouscula légèrement quelqu’un…
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 16 Juin - 3:09
Lily-May McDouglas ∞ Candel Fox
We weren't born to follow Feat. Bon Jovi
- Une salade pour moi s’il vous plaît.

- Tu es végétarien maintenant !

Pouffa subitement Candel ce qui réussit à le dérider quant à la gêne s’engouffrant lentement, mais sûrement dans toute sa personne. Normalement, son « collègue, » si on pouvait l’appeler ainsi, ne prenait pas de salade. Il préférait un bon hamburger avec ketchup et moutarde. Notre homme continuait à rire plus ou moins à voix basse comme si c’était devenu un fou rire au grand dam de l’autre homme qui soupira et leva les yeux au ciel. Toujours le mot pour rire son cher patron semblait-il songer agacé. Certes, il ne fallait absolument pas avancer quoique ce soit pour le réfuter et surtout pas pendant cette belle journée où tout allait bien. S’approchant de la caisse située derrière le comptoir, Candel paya allégrement le compte exact à l’employé pendant que son pauvre collègue tenta finalement une manœuvre.

- Je peux bien tenter une salade parfois. Puis, le dîner d’hier était un peu gros.

- Hm hm, c’est ça …

Murmura notre homme encore un peu amusé sandwich en main tout en remettant son portefeuille dans la poche intérieure de son veston. Toutefois, alors qu’il avait totalement oublié la foule, son pied droit heurta quelque chose. En fait, c’était plutôt le quelque chose qui semblait écraser son pauvre pied droit. Tout ce passa très vite qu’il faillit en laisser tomber le sandwich. Perdant l’équilibre, Candel dut battre des bras et, à son grand dam, s’accrocher à l’épaule de son collègue pour se reprendre tout en poussant l’un de ces jurons dut à la douleur encourue. Puis, tout le monde se tourna à nouveau sur lui. Absolument tout le monde l’observait. Candel tenta alors d’en faire fit pour retirer son pied – heureusement il y avait sa chaussure – d’un coup sec observant sur ses devants une jeune femme en fauteuil roulant. Il ne la reconnu point. Dans la voiture accidentée, Lily-May était plutôt mal en point. Là, cette jeune femme resplendissait. Puis, sur le moment notre homme voulut surtout reprendre sa respiration, son honneur et s’éviter de hurler de douleur. Il se tourna alors vers une table en apposant brusquement les deux mains sur celle-ci le sandwich non loin. Arf … Il rugit de colère comme si cela allait l’aider à passer pour plus intelligent et moins maladroit que démontré actuellement.

- Argh … J’ai les orteils en feu !

- Si vous voulez monsieur Fox je vais chercher un médecin. J’en ai vu un …

- Épargne-moi tes blagues idiotes, merci ! Je sais très bien que nous sommes dans un hôpital. Argh !

Soupira-t-il de colère et serrant les dents tout en fermant les yeux. Il s’était tourné brusquement vers son collègue pour parler et put apercevoir à nouveau et cette fois avec plus de concentration la jeune femme en fauteuil roulant. Elle était vraiment belle et … Il fronça les sourcils un instant. Zut ! Cela l’agaçait quand ce genre de chose arrivait ! Il avait déjà vu cette personne, mais où et quand. À moins que c’était le sosie de cette personne. Quand même pas. Bon, c’était qui ? Oh, cela l’énervait comme pas possible.

- Vous pourriez roulez moins vite avec votre fauteuil. Nous ne sommes pas sur une piste de course.

Réagit il sarcastiquement puisque la gêne s’était à nouveau engouffrée et semblant se trouver de pis en pis une place de choix en plus dans sa personne. Ok, Lily-May ne roulait pas vite et ce fut une simple coïncidence et accident si le pied rencontra la roue. S’il vous plaît, je vous en conjure ne dites pas le contraire ceci à Candel. Soupirant incapable de se tenir debout plus longtemps, car en plus la tête commençait à lui tourner faute du choc reçu, du sang qui du ne faire qu’un tour dans son corps, Candel se laissa tomber sur la chaise. Son collègue prit la parole certainement un peu troublé par les paroles sans tact de son patron.

- J’espère que cela va euh … Mademoiselle ?

code by Silver Lungs


Nous voulions vous donnez une vie de rêve ! Pourquoi ?
⊹ lumos maxima

Spoiler:
 
Lié d'Elite
avatar
Candel H. Fox
┼ Messages : 220
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 07/04/2014
┼ Age : 31
┼ Lié avec : Echo
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Alexander Skarsgard
┼ Statut : Marié

Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t279-candel-h-fox-terminee
Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-