AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Faire de nouvelle expériences c'est bien? non? 
MessageSam 24 Mai - 12:15

Cette vie que je commence. Dale vas travailler tous les jours et moi je dépéris à chaque fois, il fallait bien que je trouve quelque chose à faire. C’est pour cela que je me suis inscrit dans cette école d’arts, j’aime dessiner, j’aime prendre des photos et je pense que je fais cela assez bien. Oui je me sens prés. Enfin pas tout à fait mais je n’ai pas le choix, il faut que je fasse quelque chose. Qui sait je pourrais plus tard trouver un travail dans le milieu de l’art, et aider comme cela Dale.

Enfin ce n’est pas pour tout de suite, là il faut que je fasse mes études, même si logiquement j’ai le même âge que mon lié, mon apparence est plus jeune, comme si son âme avait grandi moins vite que son corps. Doucement je m’observe dans le miroir, je me suis vêtu simplement. Un pantalon noir, une chemise blanche, et puis un pull rouge. Comme souvent mes cheveux sombres bouclent autour de mon visage, et mes yeux bleus brillent un peu trop. Surement parce que je me sens excité et angoissé à la fois. J’aurais préféré que Dale viennent avec moi, mais je n’ai pas voulu le déranger, je me suis tellement heureux de l’avoir retrouvé, et je ne veux pas être un poids.

Bon il est temps de partir, je parcoure rapidement la distance qui me sépare de l’école… Comme souvent je regarde mes pieds, j’ai souvent peur de déranger, peur de ne pas être à ma place. En fait je suis nerveux c’est surtout cela. Mais je parviens à l’école, mon cœur bat trop vite, ce bâtiments est immense, comment je vais m’y retrouver.

Oui c’est si grand… Mon regard passe d’un endroit à l’autre. Il faut que j’avance, doucement je fais un pas en avant, avant de me rappeler ce que le professeur m’avait montré à mon inscription. Oui c’est là que je devais aller. Mon pas est un peu moins rapide, moins sure, j’ai leur cœur qui bat bien trop vite, je ne suis pas le dernier c’est déjà cela.

Serrant mon carnet a dessin contre moi j’entre doucement dans la classe, je ne sais pas trop ou aller m’asseoir, il y a pas mal de chevalet, et pendant un instant j’oublie ma peur, mon sourire se faisant un peu plus grand, j’adore tellement l’art, je me sens bien dans cet endroit, l’odeur de peinture et de térébenthines qui m’arrive au narine est des plus agréable..

Sauf que je ne fais plus trop attention à ce qui se passe, ni à l’endroit où je mets mes pieds, et comme souvent quand je fais cela, je me prends les pieds dans quelque chose… et qu’arrive t’il quand on est distrait. Et oui je tombe en avant, lâchant mon carnet a dessins, enfin mes carnets, celui neuf pour les cours, et un plus ancien, ou il y a beaucoup de dessin d’animaux, et de portraits…

Je n’ai pu m’empêcher de pousser un petit cri inarticulé, alors que mon corps percutait le sol, ça fait mal. Il y a bien quelque rire autour de moi, mais ce n’est pas grave, je me réjouis juste que mes crayons aille été dans mon sac et non dans mes mains. Me redressant doucement, je sens mon visage rougir doucement, je n’aime pas être le centre de l’attention. Serrant les dents j’essaye de me calmer un peu, mon problème étant que quand je suis gène et bien je reprends une de mes formes animaux, pourtant ce n’est pas le moment.

Non vraiment je ne veux pas que les gens aillent peur de moi, ou qu’il ne veuille pas me parler parce que je suis un daemons et non un humain… Doucement je cherche du regard mes cahiers, tendant les mains pour les reprendre, avant de remarquer que l’un d’eux est tombé sur le pied de quelqu’un. Je ne peux m’empêcher de rougir un peu plus. Avant de m’incliner pour m’excuser..

Mon regard se lève, pour se poser sur une chevelure blonde, et un visage fin… Un instant je reste immobile, clignant simplement des yeux. Ce visage il est magnifique, et puis ces cheveux blonds on dirait un ange. Oui j’ai envie de dessiner se visage, ou alors de le prendre en photo, bien que je ne sois pas encore assez doué pour cela. Doucement je laisse un sourire penaud se dessiner sur mes lèvres… Je ne devrais pas le regarder comme cela, mais c’est plus fort que moi, j’aime les visages qui sorte de l’ordinaires. Et puis pour tout avouer je ne suis pas très masculin non plus.

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageVen 30 Mai - 9:30

C'était une journée ordinaire, d'un cours ordinaire. Exercices pratiques : ce qu'il préférait. L'Histoire de l'Art c'était beaucoup moins sympa et carrément plus soporifique. Au moins il pouvait laisser un peu plus libre court à son imagination, enfin presque. La plupart des gens pensaient que l'art était quelque chose de fun, où l'on passait son temps à dessiner ce dont on avait envie au milieu d'un joyeux capharnaüm coloré. La vérité était beaucoup moins glamour. Faire son trou dans cette mêlée d'artiste était difficile et les professeurs plus durs encore. Justement celui du jour, le professeur de travaux pratiques appliqués était ce que l'on appelle communément entre étudiants : une belle enflure.

Heureusement ce n'était pas ce qui empêchait Iris de travailler, il aimait trop poser un peu ses livres pour les pinceaux et rêvasser sur le sens compliqué que prenait sa vie en ce moment.
Absorbé par son étude et par ses pensées, il n'entendit pas tout de suite la porte s'ouvrir, ce ne fut que lorsque des rires perturbèrent le silence et les chuchotis, accompagné d'un gros bruit de chute qu'il leva le nez en sursautant.
Un brun venait de se vautrer devant tout le monde et l'androgyne vit voler le carnet jusqu'à lui. Un instant paralysé pendant que le garçon inconnu rassemblait frénétiquement ses affaires, Iris resta planté là comme un idiot. Ce ne fut que lorsque le brun releva les yeux sur lui qu'il réussit à se sortir de son apathie. Les jolis yeux bleus le fixaient par en bas et il déglutit légèrement, alors qu'une rougeur certaine venait s'étaler sur ses joues. Gêné d'être soudain lui aussi un peu le centre de l'attention, Iris dégluti, se demandant si c'était parce que, comme tout le monde, le brun se demandait s'il était un mec ou une nana qu'il le fixait comme ça.

Pour échapper à ce moment gênant, Iris se racla la gorge et dit d'une voix considérablement étranglée. "Heu, tu peux t'asseoir au chevalet d'à côté si tu veux." Il essaya de sourire mais cela ressemblait plutôt à une grimace gênée. De toute façon Barbara avait eu trop mal aux cheveux pour se lever ce matin, donc il y avait une place libre à côté de lui, traditionnellement réservée à sa meilleure amie, mais puisqu'elle séchait...
Leur professeur n'avait même pas semblé se soucié du nouvel arrivant, gueulant un "Silence" de derrière sa revue. Iris s'en foutait un peu, à vrai dire et il se frotta l'arrière de la tête alors que le brun se relevait, éparpillant ses cheveux blonds. Il était mignon, le nouveau, avec sa bouille angélique. Il tranchait franchement sur les autres garçons, il n'était pas franchement non plus hyper viril, même si pas aussi androgyne que lui. Ceci dit, c'était pour cela qu'il lui avait proposé de s'installer à côté. Pas sûr qu'il soit très à l'aise s'il était effectivement nouveau, surtout en se faisant remarquer comme ça.
Délaissant son étude, Iris laissa l'autre garçon s'installer avant de lui tendre la main avec un sourire un peu maladroit. "Iris Pensworth. Enchanté."

Il y eu un léger silence, puis baissant la voix pour ne pas être ennuyé par leur enseignant - enfin le type assis au bureau avec une revue - il ajouta finalement "T'es nouveau ?" Il se sentit un peu bête : il l'était sûrement. "Bienvenue à la Belmont, mec." Iris se tut en triturant un peu ses cheveux longs, maladroitement.
Puis, reprenant sa sanguine, il accentua encore un peu les courbes anatomiques de l'esquisse d'une jeune femme - qui ressemblait diablement à Barbara.
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 3 Juin - 8:05
    C'est gentil de me le proposer, sans vraiment hésiter je lui adresse un sourire lumineux, c'est qu'il semble gentil. En tous cas assez gentil que pour me proposer de prendre place prés de lui. Inclinant doucement la tête je fini par me redresser. Je dois paraitre mal poli a ne pas répondre, c'est pour cela que je m'incline bine bas avant de m'asseoir a mon chevalet. JE me sent a la fois extrêmement nerveux et tout a fait exciter. Je n'ai jamais eu la chance de suivre des cours, en fait je n'ai rien connus, je suis comme une carnet vide que l'on remplit au fur et a mesure.

    Par contre le professeurs ne semblait pas vraiment très gentil.. Penchant la tête sur le coté je l'observais, pourquoi est-ce que j'avais été propulser ici comme cela,sans que personne ne m'explique rien ; c'est compliquer la vie des humains quand même il y a tellement de règles de façon de faire. Je m'y perds moi.

    Délicatement je prend la main du jeune homme, oui parce qu'a son odeur je sais clairement qu'il en est un.. Oui je ne peu pas parler mais j'ai le nez d'un chien truffier et puis il n'avait pas autant de parfum qu'une fille... Mais c'est amusant même son nom prête a confusion. Un joli nom pour une jolie fleur. Ma poigne étais franche sans être agressive, je suis juste content que quelqu'un me parle. Une autre raison m'a pousser a venir ici... Je n'en pouvait plus de rester seul chez Dale en attendant qu'il reviennes, la solitude me rendait fou.

    Oui j'étais nouveau, cela se voyait, mais plus encore tout cela étais pour moi... Tellement neuf, pour tout dire je ne savait même pas ce que l'on devais faire ici... En silence comme toujours j'observais l'autre jeune homme dessiner, moi je faisais surtout des visages, parce que c'est ce qui se vendait le mieux dans le parc, il y avait toujours un ou deux touristes qui m'avait acheter quelque chose. Juste assez pour pouvoir manger...

    Mais il fallait que je lui réponds, doucement je plongeait ma main dans mon sac.. Un sac digne de celui d'une femme pour tout avouer, il y avait tellement de chose la dedans, que des fois je ne m'y retrouvait pas.. Pourtant je parviens a trouver ce que je cherchais, un petit carnet rose... Bien quoi c’était tous ce que j'avais trouver..

    j'y tracait rapidement quelque mots d'une écriture un peu enfantine, avant de venir doucement tire la manche de l'autre jeune homme, lui tendait le carnets..

    ** Je m’appelle Sigvald. Ravis de te connaitre.**

    Je lui souris a nouveau avant de reprendre mon carnet pour écrire a nouveau quelque mots, j'avais bien vut que je l'avait mit mal a l'aise.. Mais cela avait été plus fort que moi...

    **Je m'excuse de t'avoir dévisager. Mais tu a un visage intéressant...Et j'adore dessiner les portraits. **


    Oui voilà c’était bien.. Je réfléchit un instant avant de regarder le professeur, penchant a nouveau ma tête comme quand Dale me disait quelque chose que je ne comprenais et que j'étais encore sous ma forme de chiot.. Avant de tendre le carnet je rajoute quelque mots.

    ** tu peu m'expliquer ce que l'on doit faire... Sil-te plait. »

    Je lui souris a nouveau, un de ces sourires lumineux, que je sais si bien faire, j'ai vraiment envie d'apprendre, et puis surtout de me faire des amis..

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 5 Juin - 8:58

Le Nouveau était diablement silencieux, mais il avait l'air gentil, quoi que timide au point de ne pas lui répondre directement. Pourtant, il lui serra la main en souriant et Iris, qui n'aimait pas juger les gens, préféra ne pas se formaliser de tant de timidité. Il était beau garçon, ce jeune homme, c'était agréable. En plus il était loin de ressembler aux jeunes de leur âge : fin, délicat, il avait un petit côté féminin plutôt charmant. Ses mains étaient fines et délicates, avec une belle peau très blanche. En habitué des dessins, Iris notait naturellement tous ces détails. Il était très observateur et on lui disait souvent qu'il scrutait les gens mais il ne pouvait pas s'en empêcher.

Finalement comme le garçon ne semblait pas décider à lui parler, il retourna à son travail, quant il sentit un léger sursaut sur sa manche. Se tournant vers le nouveau, il regarda un instant le carnet sans comprendre avant que la lumière se fasse dans son esprit : il était muet. C'était plutôt touchant en vérité et Iris ne se sentait pas de le juger. Répondant simplement, il prononça à voix basse - pas question de se faire sortir par cet emmerdeur de professeur. "Sigvald ?" Il hésita sur la prononciation de ce prénom peu commun. "C'est joli. Ca vient de quel pays ?"
Alors que la suite arrivait sur le petit carnet rose - un carnet de fille mais il était mal placé pour juger ça, alors que Barbara et lui échangeaient parfois de vêtements en secret - et il lui sourit gentiment. Bon il n'avait rien sur le nez alors. "Ho c'est cool, je fais aussi des portraits. Je comprend, je passe mon temps à dévisager les gens aussi, d'après les autres." Il étouffa un rire pour ne pas se faire capter, planqué derrière son chevalet et les quelques chuchotis des autres étudiants.
Quant à la suite, Iris eut un sourire plus large, baissant encore d'un ton, si bien qu'il devait être près de l'oreille de Sigvald pour qu'il puisse l'entendre, penché discrètement vers lui.
"Ce prof est un con, pas la peine de t'attendre à ce qu'il t'explique quoi faire, et il adore descendre nos travaux en gueulant que c'est digne d'un enfant de primaire." Roulant des yeux de manière comique, Iris ajouta : "C'est travaux libres, à la sanguine. En gros tu dessines ce que tu veux mais avec ça." Il fit tournoyer plutôt adroitement sa sanguine entre ses doigts. "T'en as ? J'en ai plusieurs sinon."

S'interrompant un instant, il ajouta quelques traits courbes, traçant l'esquisse d'un drap cachant certaines parties de l'anatomie de la jeune femme qu'il dessinait.
"Au fait, tu étais dans quelle école avant ?" Iris était une vraie pipelette, qui adorait discuter avec les gens. Sa timidité s'évanouissait plutôt rapidement. Etrangement, Sigvald lui inspirait confiance : peut-être parce qu'il avait un physique très mignon pour un garçon. Ou peut-être le fait qu'il soit muet...
"Désolé je suis curieux, tu peux m'envoyer chier si tu veux." Il lui fit un clin d’œil. Barbara se privait pas de lui dire de fermer sa gueule quand il papotait trop !
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-