AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Rowan ❀ Un sourire vaut mieux que des compliments 
MessageMar 14 Jan - 20:39

Rowan Lise Eriksen



« On m'a toujours appris à me tenir correctement à table. »


Moi c'est Rowan Lise Eriksen, je suis un lié mais mon métier c'est plutôt du genre éducatrice spécialisée.

Je suis âgé de 27 ans, l'âge parfait, quoi. Je suis née à Los Angeles. Actuellement, je suis célibataire et par dessus le marché, j'aime les hommes. Ah au fait, j'ai un Daemon qui s'appelle Hades Snyder.
Bon, je vais te raconter un peu ma vie, tu verras, ce sera chouette.


My Appearance


Je suis... Roulements de tambour... Blonde ! Oui, je sais, ça fait super cliché... Mais en même temps, je peux pas dire le contraire. Enfin, heureusement que je n'ai pas que ça quand même ! J'ai de beaux yeux bleus, un teint de pêche, un sourire radieux entouré par deux belles lèvres pulpeuses...

Oh ! Rassurez-vous ! Je ne suis pas égocentrique ! Je suis assez belle mais je ne suis pas du genre à se faire retourner tous les mecs ! Du haut de mon mètre cinquante-neuf, je ne fais pas peur à grand monde, mais j'entretiens ma forme avec du sport pour éviter de me retrouver avec quarante kilos en trop. Je ne suis pas un "canon" à proprement parler, mais j'ai quelques rondeurs pas trop mal placées.

Sinon, niveau fringues, je suis plutôt du genre chic sans pour autant en faire trop. J'aime les vêtements simples sans trop de chichis, les jeans, les baskets, mais aussi les tenues un peu plus soignées pour des sorties le soir. J'aime prendre soin de moi et me maquiller, paraître à mon avantage sans pour autant trop me la raconter. Je n'apprécie pas tellement les gens qui en font des caisses juste pour vous montrer qu'ils valent mieux que vous, ce genre de snobisme, je m'en passe. Je suis juste une jeune femme sans prétention et qui aime s'habiller correctement, c'est tout.

My Personality


Je suis gentille... Peut-être un peu trop gentille... Enfin après, ça dépend avec qui. Avec les gens qui ne me veulent pas de mal, oui. Mais les autres, je ne leur témoigne que de la froideur et de l'indifférence. Je ne suis pas du genre à m'épuiser pour des personnes qui n'en valent pas la peine. Et pour mes proches, je peux tout faire, du moins, tout ce qui est en mon pouvoir. Je n'aime pas faire du mal aux gens, je suis contre la violence et toutes les formes qui s'y rapportent.

Les conflits ? Très peu pour moi, merci. Je les évite aussi sûrement que la peste, ils me rendent malade, mais vraiment. Je ne supporte pas la colère et évite autant que faire se peut de m'emporter, préférant réfléchir avant de parler. Sinon, je suis quelqu'un de plutôt simple, parfois même un peu trop, j'appelle un chat un chat et ne m'embarrasse pas de courbette sauf si j'y suis vraiment obligée.

En ce qui concerne les sentiments... *rires* Je dirai que c'est une toute autre paire de manches ! Je ne crois pas être jamais tombée amoureuse de qui que ce soit. J'ai eu des flirts, mais rien de bien transcendant. Je suis vierge, et compte bien le rester jusqu'à ce que je rencontre mon âme sœur. Oui, je suis très fleur bleue et je crois fermement que quelqu'un existe pour moi, quelque part... Par contre, étant ignorante en la matière (oui, à mon âge c'est quand même un peu risible, mais je m'en fiche), je ne reconnais pas vraiment tous les signaux de la gente masculine...

Sinon, j'aime bien rire aussi, je souris souvent, je respire la joie de vivre... Du moins depuis quelques mois seulement. Avant, c'était un peu différent, mais j'ai appris à vivre au jour le jour, sans me tracasser pour ce que serait demain.

Based on a True Story


Il était une fois...

Nan, je vais pas vous faire ça quand même ! Surtout que ma vie est loin d'être un conte de fée...

Bref !

Je suis née à Los Angeles, entre une mère adorable mais faible et un père volage et arriviste. J'ai grandi dans une atmosphère un peu étrange, pas vraiment stable, mais je n'en étais pas malheureuse pour autant. Ma mère prenait soin de moi et je savais qu'elle m'aimait pour ce que j'étais. Elle faisait tout son possible pour que je ne remarque pas à quel point mon père était un gros con malsain. Pendant des années, elle a réussi à me préserver des vicissitudes qu'elle endurait à cause de son mari inconstant.

Jusqu'à mes onze ans en fait, je ne m'aperçus de rien... J'aurais tout aussi bien pu être aveugle. Je ne me rendais pas compte que ma mère avait l'air bien plus serein quand mon père était soit disant en voyage "d'affaires". Lui qui n'était qu'un petit vendeur de voitures minable. Peu à peu, il perdit son masque de mari parfait, laissant son naturel mesquin et profondément égocentrique reprendre le dessus. Je dois reconnaître qu'il ne manque pas de charisme et qu'il sait embobiner les gens, cet escroc... Ses paroles ont l'air de sortir de la Bible à chaque fois qu'il s'adresse à quelqu'un. Mais ça se voit que personne ne le connaît...

Moi je le connais... À mon plus grand regret d'ailleurs. Parce que ma mère ne le sait pas, mais je l'ai déjà vue pleurer à de nombreuses reprises quand elle pensait que je dormais. Je me suis toujours demandée pourquoi, étant donné que je pensais que nous étions heureux à trois. Mais la comédie du bonheur s'est bien vite transformée en cauchemar.

Je suis entrée dans l'adolescence. Et mon père ne fit plus autant d'effort pour sauvegarder les apparences. Les sourires enjôleurs perdirent leur caractère sincère, les attentions ne vinrent plus, il nous traitait de plus en plus avec indifférence. Même plus d'engueulade, rien...

Je me suis teinte les cheveux en rose, les ai coupé de manière totalement immonde, je me maquillais comme une voiture volée, je traînais avec les mecs les plus louches de notre quartier... Mais rien n'y fit. Je crois que j'ai compris à ce moment-là qu'il ne restait chez nous que par pur confort, et ma mère n'osait pas le mettre dehors, car c'était sa maison, la demeure familiale maternelle. Et il se servait éhontément d'elle.

Jusqu'à mes quatorze ans, je passais tout ça sous silence. J'écrivais un journal intime dans lequel je déversais toute ma haine et ma rage envers lui, mais ça ne suffisait pas. Il fallait que je lui dise à lui toute la rancœur qui m'habitait à le voir se comporter de la sorte. Alors j'ai pris mon courage à deux mains. À partir de cet instant, la guerre fut déclarée. Je le provoquais ouvertement, entrais dans la bagarre les manches retroussées, je lui fis pire que pendre. À chaque fois que je rentrais le soir, j'avais la satisfaction de le voir retrousser les babines de fureur quand je savais que le directeur l'avait appelé pour se plaindre. Je souriais d'un air profondément moqueur, attisant sa colère au possible. Ce qui m'énervait à mon tour, c'est quand avec ses mots suaves, il essayait de convaincre maman de m'envoyer en pension.

Heureusement, elle acquiesçait toujours devant moi, mais une fois qu'il était parti, elle me disait tout le contraire. Elle voyait les efforts que je faisais pour arriver à ce qu'elle ne pouvait pas réaliser. Elle n'était pas aussi forte que moi. Mais ce dont je me rendais compte, c'est que je n'étais pas aussi forte que lui...

Cela dura quelques années, mais je n'arrivais pas à me convaincre de partir de la maison. Parce que je savais parfaitement qu'il en profiterait pour assurer sa domination sur ma mère et la pousser à Dieu sait quelle bêtise. J'étais le bouclier de maman, la rassurant quand je le pouvais... Mais moi, qui pouvait me rassurer ? Je n'avais plus d'ami, ayant coupé les ponts avec toutes mes anciennes relations néfastes, j'avais bien heureusement réussi à sauver mon avenir, ayant décidé d'aider les enfants handicapés qui avaient plus de malchance que moi. Et comme la maison se trouvait à proximité de mon nouveau boulot, j'étais plutôt contente.

Parce qu'il ne pouvait pas me virer de chez moi sans provoquer la colère de ma mère. J'étais la seule chose qu'il ne fallait pas toucher et il le savait parfaitement. Nous savions tous qu'il avait des maîtresses, mais il était comme un ninja : il arrivait à tout dissimuler dans les règles de l'art, ce qui me fit me dire que cela devait durer depuis bien plus longtemps. Il tentait régulièrement, et ce depuis des années, de convaincre maman de mettre la maison à son nom. Heureusement, mes grands-parents veillaient au grain avant que je sois assez grande pour protéger maman, puis ils sont partis vivre en Californie d'où ils prennent régulièrement de nos nouvelles.

Maman avait peu de ressources. Elle ne travaillait pas car de petite santé, mais ses parents avaient placé un petit pécule que, grâce à leur ingéniosité, mon père ne pouvait pas toucher sans le perdre en totalité. Il était donc forcé de continuer à jouer la simulation du mari pour ne pas que tout cela lui échappe. Et moi, je faisais de mon mieux pour qu'il s'en aille et laisse tout tomber, mais il était coriace le bougre.

Et jusqu'à il y a deux ans, la bataille continua. Jusqu'à ce que maman prenne une voiture à son mari, avec les clés qu'il lui a tendu lui-même... Je ne sais pas encore aujourd'hui si c'était vraiment un accident ou si c'était prémédité... Tout ce que je sais, c'est que la lumière de ma vie m'a été retiré brutalement. Elle est morte et ne reviendra jamais. L'enfer que je vivais déjà s'accrut encore. Mon père, furieux des clauses du testament de sa femme, m'attaqua en justice pour récupérer ce qu'il pensait être son dû. Il fut débouté assez rapidement, les notaires n'ayant trouvé aucun motif légitime pour annuler le legs de maman.

Moi, de mon côté, je sombrais peu à peu dans le désespoir. Mon père partit rapidement de la maison car je ne pouvais plus le supporter, et comme elle m'appartenait maintenant, et que l'assurance vie de maman à mon nom m'offrit de quoi finir mes jours paisiblement, sans même travailler si je le voulais, je ne voulais plus avoir à supporter le salaud qui ne voyait que le profit. J'en vins même à le menacer d'appeler les flics pour qu'il se barre. Alors il appela une de ses poufs, prit ses affaires et uniquement les siennes, je veillais à ce qu'il n'emporte rien de valeur ou qui n'ait appartenu à ma mère, et s'en alla. C'est la dernière fois que je le vis... Et à présent, je me retrouvais seule, complètement seule.

Oh, j'avais bien quelques collègues au boulot, mais je n'avais jamais pris le temps de me rapprocher d'eux, préférant me renfermer sur moi-même pour ne pas avoir à parler de mes problèmes. Mais je n'avais plus d'ami, pas de famille assez proche à qui me confier. Alors un soir où je n'en pouvais plus, je sortis. Allant de bar en bar, je me saoulais plus que de raison. Toute seule. Ne répondant à personne. Il n'y a qu'au dernier barman je crois, que j'ai fait un laïus long comme le bras... Du moins, si c'est bien que je me rappelle. Puis comme tous les matins, les bars ferment. J'étais en congé forcé pour décès, bien que noyer mon chagrin dans le boulot ne m'aurait sûrement pas déplu. Mais là, tout ce dont j'avais envie, c'était que tout cela se termine. Sans savoir comment, je suis arrivée sur un pont dans un quartier qui m'était inconnu dans le flou de mon ivresse. L'idée de sauter était séduisante et me promettait une paix royale. Les larmes gelées par le vent coulaient sans arrêt sur mon visage pâle comme la mort.

Et au moment de lâcher la rampe, il est apparu...

Cet homme, cet étranger, tout nu... Tout nu ?! La surprise me fit sursauter et je perdis l'équilibre. Je crus bien mon heure arriver et me rendis compte que je ne voulais pas mourir finalement. Le jeune homme m'attrapa la main et me parla doucement pour ne pas m'affoler. Je me calmais et remontais peu à peu avec ses encouragements. Dès qu'il me tira d'affaire, je le regardais... Et éclatait subitement de rire, un rire libérateur qui entraînait des larmes et me fit mal au ventre. Toute sensation d'ivresse me quitta.

Après ça, la vie m'apparut sous un autre angle. Hades, puisqu'il s'appelait comme ça, trouva quelque chose à se mettre sur le dos, et nous partîmes à discuter longuement. Grâce à lui, j'évacuais tout ce que j'avais sur le cœur. Je ne sais pas pourquoi, mais j'éprouvais le besoin de me confier à lui, tout sortit naturellement. Il me réconforta avec toute sa compassion, comme si on se connaissait depuis des années... C'était d'ailleurs une impression tenace.

Après plusieurs heures à discuter, je me sentais beaucoup mieux, plus légère. Hades ne fit aucun commentaire déplacé, aucun jugement, appuyant tous mes actes et tous mes mots par de simples regards compréhensifs et de petits gestes de soutien. Je me sentais moins stupide, moins seule, et peux même affirmer qu'il m'a sauvé la vie.

Depuis ce jour-là, j'avais décidé de vivre autrement, de vivre enfin ce que je me suis appliquée à éviter. Je suis libre après tout, je n'ai plus aucun obstacle devant moi, je suis jeune et jolie, je peux tout à fait écouter mes envies dorénavant. Au début, j'ai eu un peu de mal à me rapprocher d'Hades... Mais au fil du temps, j'ai appris à le connaître, et aujourd'hui, je peux dire sans fard qu'il est mon meilleur ami. Et peu à peu, je me suis ouverte aux autres, je sors, bien entourée, et je suis beaucoup plus optimiste. Je croque la vie à pleines dents et m'efforce d'honorer la mémoire de ma mère comme ça, puisqu'aujourd'hui, je suis certaine que c'est de cette manière qu'elle aurait aimé que je vive.

Par contre, étant donné ma situation financière, je redoute le jour où mon père refera surface... Car je sais qu'il le fera, et qu'il ne repartira pas avant d'obtenir satisfaction. Mais je suis mieux armée contre lui maintenant. Mon énergie positive et mon entrain ne failliront pas face à lui, j'en fais le serment.

Bonjour tout le monde ! C'est moi Mimilou, la personne cachée derrière l'écran.
Je suis arrivée ici grâce à Cambria et je suis majeure puisque j'ai 30 balais.

Mon niveau rp est Vétéran et je le vis bien ♥.




Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 14 Jan - 20:40
Hey demie sœur! Welcome sista! Rolling Eyes 


Real friendship stories never have endings.
« To the world you may be one person, but to one person you may be the world. »

She's more myself than I am. Whatever our souls are made of, her and mine are the same. She's my soulmate, she knew me and accepted me before anyone else did or when no one else would.
Liés
avatar
Trinidad P. Caballero
┼ Messages : 360
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Cambria J. Milton.
┼ Groupe : Liés.
┼ Célébrité : Kimbra Johnson.
┼ Statut : Vient tout juste de rompre.
┼ Thème : ► Let's get ridiculous.


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t20-trinidad-i-drew-some-painted-dreams#25
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 14 Jan - 20:41
Rowaaaan   
Daemon
avatar
Hades Snyder
┼ Messages : 242
┼ Points : 31
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 31
┼ Lié avec : Rowan L. Eriksen
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Brock Kelly
┼ Statut : Célibataire mais ♥ pris
┼ Thème : Demons - Imagine Dragons (Tyler Ward & Kina Grannis Cover)
Awouuuuuuuuuuuuuuuuu

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 14 Jan - 20:41
Hey ! Merci demi-sista !  Crying or Very sad 

Hâte de joueeeeeer !!!!  Laughing

Hadeeeeeeeeeees  Rolling Eyes monkey 


Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 14 Jan - 20:47
Hohoho ma jolie, je ne peux que te valider avec grand plaisir ! La team est au complet décidément =P

N'oublie pas ta fiche de lien mais tu connais la baraque !
Welcome !



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 14 Jan - 20:48
Merci beaucoup  monkey 

*va aux toilettes* Oui, je sais où ils sont '_'

*sort*


Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: I-to make the first step :: Qui suis-je ? :: Fiches Validées-