AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Karen L. Sander ~ Your worst nightmare. My dream.  
MessageVen 18 Avr - 17:03

Karen Leen Sander



« Je ferai de tes rêves une réalité. Aie confiance. »


Moi c'est Karen Leen Sander , je suis une détachée  mais mon métier c'est plutôt du genre scientifique.

Je suis âgée de 29 ans, l'âge parfait, quoi. Je suis née à Vancouver . Actuellement, je suis plus ou moins célibataire et par dessus le marché, j'aime pas grand chose. Ah au fait, j'avais un Daemon, Lucio, qui est décedé.
Bon, je vais te raconter un peu ma vie, tu verras, ce sera chouette.


My Appearance


Avec sa silhouette fluette, Karen a l’air d’une petite chose fragile. Détrompez-vous, elle risque de vous faire bien plus mal que vous ne le soupçonnez. Certes, elle a un petit gabarit mais il y a plus de force dans les muscles de la jeune femme que vous ne l’imagineriez. Karen n’a pas un physique ingrat mais elle ne fait rien pour le rendre avenant. Son visage fermé ne sourit qu’à de rares occasions. Ses yeux bruns taillés en amande sont toujours soulignés d’un trait de khôl qui noircit un regard déjà bien sombre. D’origine, ses cheveux étaient châtains mais ça fait maintenant des années que Karen les teint en noir. Depuis la perte de Lucio, elle les a coupés courts, une mèche plus longue balayant son visage.

Ses amis s’amusent à traiter Karen de passoire. Il est vrai qu’elle a de nombreux piercings. Septum, narine, nombril, téton ainsi que de nombreux trous sur les oreilles. Elle ne les compte plus depuis longtemps. A noter que la majorité de ses piercings sont récents et datent de moins d’un an. En revanche le grand tatouage qui orne son dos et représente les constellations de l’hémisphère Nord date de ses dix-huit ans.

Le style vestimentaire de Karen est raccord avec son apparence générale. Il est rare que Karen aborde des couleurs autres que des nuances allant du noir au gris foncé, ses choix tendant naturellement vers les vêtements foncés. Il n’y a que sa blouse de scientifique qui tranche avec le reste. Karen aime les vêtements simples, peu exubérants et sans fioritures. Un jeans noir et un haut de la même couleur composent sa tenue idéale.

My Personality


Le moins que l’on puisse dire de Karen c’est que c’est une femme déterminée. Telle un bulldozer, elle n’a aucun scrupule à tout écraser sur son passage, pourvu qu’elle parvienne à son but. Sans foi ni loi ? Pas vraiment. Karen a sa propre foi et ses propres lois. Par rapport à ses principes, c’est une femme droite, qui ne déroge pas à la règle. Disons simplement que ses principes ne s’accordent pas toujours avec les principes du reste du monde.

Karen n’a jamais réellement été extravertie, mais la perte de Lucio l’a un peu plus enfermée sur elle-même. La plupart du temps peu expressive, Karen n’en a pas moins un fort caractère. Elle sait s’affirmer lorsqu’elle juge que c’est nécessaire et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Impulsive, elle agit comme une bombe à retardement. Karen semble douce la plupart du temps, tant qu’on ne l’emmerde pas, mais on ne sait jamais quand elle va exploser. La jeune femme sait être patiente mais ne retient pas toujours ses colères, qui peuvent être terribles.

Par ailleurs, elle a toujours besoin d’être occupée. La solitude la ronge et le meilleur moyen qu’elle ait trouvé de la combattre c’est de faire quelque chose. Le peu de temps qu’elle passe chez elle, Karen le passe à faire du rangement ou à faire des recherches sur l’astronomie, une ancienne passion, ou sur n’importe quel autre sujet qui lui serait passé par l’esprit. Depuis qu’elle est jeune elle a toujours eu besoin de s’intéresser à des tas de choses et ça lui est resté. Mais si vous cherchez Karen, ne la cherchez pas chez elle, c’est au travail que vous la trouverez. Ses collègues disent d’elle qu’elle a élu domicile à Fox Corp. Il est vrai qu’elle y passe ses journées et parfois ses nuits aussi. Là-bas, Karen est toujours en train de s’allumer une clope ou de mâcher des graines de tournesol. Ça lui permet d’occuper ses mains et sa bouche pendant qu’elle réfléchit. D’ailleurs, ne vous avisez pas de la déranger lorsqu’elle réfléchit, Karen a horreur de ça et n’hésitera pas à vous le faire savoir.

Si elle semble froide et distante de premier abord, ce n’est pourtant pas une misanthrope. Karen aime bien les gens, enfin certains gens qu’elle trie sur le volet... Avec ceux qui ne lui sont pas sympathiques, en revanche, elle est plus froide qu’un congélateur et n’a aucun scrupule. Karen a une faculté incroyable à être détachée envers ceux qui ne comptent pas pour elle. Ainsi, faire des expériences sur des cobayes humains ne lui fait ni chaud ni froid. De toute manière, il faut bien quelques sacrifices pour le bien de tous. Tout est question de proportions et Karen a l’esprit suffisamment scientifique pour trouver que quelques pertes de temps en temps ça n’est quand même pas grand-chose comparé à tous ces détachés qui se meurent en silence.

Détrompez-vous, Karen n’a pourtant pas un cœur de pierre. Avec ses amis, qui se comptent sur les doigts de la main, c’est quelqu’un de très loyal et sur qui on peut compter. Avec eux elle sait se montrer extrêmement généreuse et même joviale quand le cœur l’en dit. Depuis la mort de Lucio, ces moments sont devenus malgré tout plutôt rares.
En parlant de Lucio, il est très rare que Karen l'évoque, même avec ses amis proches. L'absence du Daemon la ronge et sa mort pèse lourd sur l'esprit de la scientifique. Même s'il revient sans cesse dans son esprit, la jeune femme repousse tant qu'elle le peut les souvenirs car pour elle ce sont eux qui la dévorent à petit feu.

Based on a True Story


« Il paraît que lorsqu’on meurt, on revoit toute sa vie défiler. C’est cliché à fond c’que j’te dis. Tout le monde dit ça. Mais moi…. J’meurs pas Lucio, alors pourquoi ? Pourquoi, espèce de connard ? »

Karen lui frappa sur le torse de toutes ses forces, encore et encore. Lucio ne réagit pas. Il gisait là, blanchissant de minute en minute. L’air se faisait plus rare, difficile à inhaler. Avec peine, Karen se releva, et s’enfuit de l’église en courant. Dehors, elle ne voyait rien. Les seules images qu’elle avait, c’était celles de sa vie.


    Lucio, son daemon, était né deux ans auparavant, après le décès de sa sœur jumelle Evelyn, dont Karen était très proche. Son apparition brutale avait empêché Karen de sombrer dans une grande dépression. Lucio était ce que Karen n’aurait jamais cru être. Sociable, en premier lieu et toujours enjoué. Malgré ces différences Karen s’était rapidement sentie proche de lui. C’était une partie de son être. Karen et Lucio avaient partagé leur vie et l’appartement de la jeune scientifique pendant un an, avant que ce dernier ne s’en aille. Une année entière, c’était le temps qu’il lui avait fallu pour dégrader leur relation et ce malgré toute la bonne volonté de Karen. Elle n’était pas faite pour les relations à long terme. Il n’y a qu’avec Isah que ça fonctionnait. Mais Isah, c’était différent, c’était comme son frère. Lucio n’était pas son frère, c’était sa propre âme. Et Karen n’avait jamais été indulgente envers elle-même. Dans un premier temps, Lucio et Karen avaient été très proches. Ils se racontaient tout, partageaient tout. Leur relation était chaste. Ce n’était pas celle d’un couple mais celle, bien plus pure, qui unissait deux morceaux d’une même âme. Karen avait pris Lucio en main. Avec patience, elle lui avait expliqué son travail, ses expérimentations sur des rats de laboratoire pour tester des médicaments et de nouveaux remèdes contre le cancer. Elle avait espéré en faire un scientifique de génie mais si les sciences l’avaient toujours passionnée ça n’était pas le cas de Lucio, un peu dans la lune et peu intéressé par l’expérimentation. Ça n’était pas grave. Karen avait poursuivi son travail de laboratoire et Lucio était devenu serveur à mi-temps. Le reste du temps il étudiait l’art. La part artistique que Karen n’avait jamais eue, Lucio en avait hérité. Mais petit à petit, la relation de Karen avec Lucio s’était dégradée, ils s’étaient éloignés.


Presque à  bout de souffle, Karen fonça dans un homme qu’elle faillit renverser. Sa course s’interrompit un instant alors qu’elle manquait de tomber. En colère, l’homme lui reprocha de ne pas avoir regardé et de ne pas s’être excusée, mais Karen ne l’entendait pas. Elle reprit une grande bouffée d’oxygène et se remit à courir.


    Et pendant ce temps-là, sans qu’elle ne s’en aperçoive, Lucio s’était rapproché d’Isah. Ami d’enfance de Karen, celui-ci était devenu au fil des ans son confident. Karen l’avait rencontré à la messe, un dimanche. Pour sa mère et ses deux sœurs, c’était une coutume de se rendre à l’église tous les dimanches et les jours de fête. Sa mère avait été elle-même élevée dans une famille très catholique, et elle tentait d’apprendre les valeurs fondamentales de l’église à ses filles. Des trois, Karen était la plus réceptive, malgré son esprit scientifique et terre à terre. La religion avait toujours été une échappatoire pour la petite fille qui y vit au fil des années, au-delà d’une doctrine, une matière à réfléchir. Pendant toute leur adolescence, Isah et Karen ne s’étaient pas quittés. Il n’en fallut pas beaucoup pour que la jeune femme commence à ressentir à l’égard de son ami des sentiments plus qu’amicaux. Mais elle n’osa jamais franchir la barrière, toutes ses tentatives cachées restant sans réponse. Pendant des années, Karen espéra avoir le courage de lui avouer ses sentiments mais elle n’y parvint jamais, paralysée par la peur de perdre Isah. Celui-ci décida pour elle, en disparaissant du jour au lendemain.Karen avait alors presque 18 ans, et sa mère plaçait en elle de grands espoirs. Sa grande sœur Anna étudiait la médecine, Evelyn souhaitait devenir vétérinaire. Quant à Karen, elle se retrouva trop perdue sans Isah pour faire un choix. Sa mère l’inscrit d’office en études de droit, rêvant d’une fille avocate. Ce fut une année de dérive pour la jeune femme qui n’avait aucun atome crochu avec les affaires. Au lieu d’aller en cours, elle passait ses journées à chercher Isah en vain. Les parents de ce dernier avaient quitté la ville et toutes ses tentatives de le retrouver échouèrent. Elle n’avait jamais remarqué à quel point il était important dans sa vie, et à présent il avait disparu. Malgré ses études prenantes, c’est Evelyn qui prit Karen sous son aile. Elle l’inscrivit à plusieurs reprises à des cours de choses et d’autres, sans provoquer aucun intérêt de la part de sa soeur, et lui fit rencontrer un nombre incalculable de jeunes hommes en espérant trouver un prétendant et surtout un homme qui lui ferait oublier Isah. Pas un ne retint son attention. C’est finalement dans un club d’astronomie que son attention s’éveilla à nouveau. L’infiniment grand, ça la dépassait et ça la fascinait. Karen abandonna définitivement la fac de droit et se jeta à corps perdu dans cette nouvelle passion, s’armant d’un télescope et dévorant des bouquins sur les étoiles. Il lui fallut trois mois de plus pour comprendre qu’elle ne souhaitait pas s’intéresser à un infini qu’elle ne parviendrait jamais à saisir, qu’elle ne souhaitait pas repousser les limites de l’univers, qui demeurait pour elle la création la plus magique de dieu. C’est l’infiniment petit qui la passionnait.

Alors qu’elle courait, elle leva les yeux vers le ciel. Avec la pollution nocturne, seule l’étoile polaire et la lune étaient visibles. Et si elle s’était acharnée dans cette voie, et si elle était parvenue à s’envoler vers le ciel, les choses auraient-elles été différentes ? Aurait-elle emmené Lucio avec elle dans une navette spatiale ? Serait-il à ses côtés en cet instant ?


    Peu avant Noël, Karen reçu une lettre manuscrite sans expéditeur. Isah. Son cœur se mit à battre à cent à l’heure lorsqu’elle reconnut sa signature. Il était parti en séminaire et allait s’installer à Los Angeles où il avait été nommé prêtre. La nouvelle lui fit l’effet d’un coup de massue. Isah, prêtre. Jamais elle n’aurait pu l’imaginer. Pourtant il ne lui fallut pas longtemps pour prendre une décision qui changerait un bout de son existence. La suite de sa vie se déroulerait à Los Angeles. Karen en voulait énormément à Isah de ne pas avoir donné signe de vie tout ce temps mais elle était aussi folle de joie de pouvoir le retrouver et ce même si leur relation ne serait jamais ce qu’elle avait espéré. C’est comme ça que la jeune femme se retrouva aux Etats Unis, dans l’une des plus prestigieuses facultés de médecine et sciences appliquées. A sa grande surprise, elle se révéla étonnamment douée dans ce domaine qui la fascinait. Et à son grand bonheur elle retrouva Isah qui n’avait finalement pas tant changé. Ce fut une bonne raison de renouer avec l’église dont elle s’était éloignée naturellement à la fin de l’adolescence. Commencer une vie loin de ses sœurs et de sa famille ne fut pas une mince affaire, mais elle put compter sur le soutien de son ami. Ce furent des années heureuses, pendant lesquelles tout allait presque pour le mieux. Ses études furent couronnées de succès. Rapidement, de grands laboratoires lui proposèrent de travailler à leurs côtés. Le monde du travail lui souriait. On ne peut pas en dire autant de ses liaisons amoureuses, dont la plus longue peut se compter en mois sur les doigts d’une main. Tous finirent las de la relation empoisonnée que Karen avait avec Isah.


Cette fois, elle n’en pouvait vraiment plus. Karen tomba à genoux au milieu de la rue, hurlant tant sa respiration lui était devenue douloureuse. Elle n’avait plus d’air dans ses poumons et asphyxiait à l’air libre comme si sa cage thoracique était devenue trop comprimée pour inspirer.


    Et puis Evelyn était décédée. Juste un bête accident de voiture. Sa mère lui avait appris la nouvelle par téléphone et son daemon était apparu à cet instant précis, dans une sorte de flash lumineux. Sous le choc, Karen avait d’abord rejeté Lucio et l’avait confié à Isah, le temps de comprendre ce qui lui arrivait et de se rendre auprès de sa famille pour l’enterrement. Quand elle revint deux semaines plus tard, Lucio s’incrusta de force dans sa vie et elle décida de lui laisser une chance. Ce daemon était un cadeau du ciel et même s’il ne pourrait pas remplacer Evelyn, il pourrait lui apporter quelque chose d’autre.


Des voix. Elle entendit des gens se pencher au-dessus d’elle. Ses paupières tremblaient, sa tête lui faisait mal, sa gorge la brûlait, mais elle se releva malgré tout et s’éloigna à pas aussi vifs qu’elle le pouvait de ceux qui s’étaient arrêtés.


    Lucio était finalement parti habiter de son côté. Il s’éloigna de Karen jusqu’à ne plus la voir qu’à l’occasion, une fois par semaine ou moins encore. Cette distance la faisait souffrir mais elle n’en dit rien. A la place, elle se consacra d’avantage à son travail et ressortit du placard sa lunette astronomique. La vie seule, ça lui convenait à peu près. Du moins jusqu’à ce qu’elle surprenne Lucio au lit avec Isah, une nuit où elle se rendait à l’improviste chez son ami.


Elle se mit à frapper à la porte, d’abord doucement puis avec violence.

Isah ! Isaaaaaah !! Ouvre cette porte ! Ouvre putain Isah

Elle cria pendant cinq minutes, hurla jusqu’à ce qu’Isah finisse par lui ouvrir. En voyant le regard dément de son amie, son visage pâle comme un cadavre, son corps couvert de transpiration il comprit que quelque chose de grave était arrivé. Mais il ne saisit réellement l’ampleur de ce qu’il s’était passé qu’au moment où Karen s’effondra sur son canapé pour fondre en sanglots.

J’l’ai tué. J’l’ai tué Isah. Je … je sais pas ce qui m’a pris. J’ai eu… j’étais plus moi-même.

C’était Lucio qui lui avait donné rendez-vous à l’église ce soir-là, pour qu’ils discutent ensemble. Pour lui expliquer ce que Karen refusait d’entendre. Mais elle ne l’avait pas supporté. Elle s’était emportée jusqu’à le frapper. Et Lucio s’était laissé faire jusqu’à la mort, après une longue, longue agonie. Lorsque Karen avait ouvert les yeux, il était trop tard.

Je l’ai tué. De mes mains.

Elle regarda ses mains, couvertes du sang de son daemon. Qui aurait soupçonné que de si fines mains puissent faire de tels dégâts ? Ses mots l’avouaient, et pourtant elle-même n’y croyait pas vraiment. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Isah ne lui dit rien. Il se contenta de la porter jusqu’à son lit pour l’y allonger. Karen ne mit pas longtemps à sombrer dans un sommeil profond, sans rêve. Isah en profita pour aller faire un tour à l’église, mais il n’y trouva que la trace presque effacée d’une tache de sang. Lucio avait disparu et la vie de Karen venait de changer pour toujours, une toute dernière fois.

Ce n’est que le lendemain qu’elle prit conscience de ses actes et des conséquences qui s’en suivaient. Le choc fut plus grand encore que celui de la mort d’Evelyn. Lucio était mort et elle condamnée à s’éteindre à petit feu. Cette fois-ci, personne n’apparût pour l’aider à supporter le choc.  Ce deuil serait le sien et elle seule serait responsable de sa propre déchéance. Karen ne tarda pas à sombrer. Elle n’avait jamais ressenti de vide tel que celui-ci, un vide que même le travail ne pouvait combler. Une nouvelle fois, Isah fut son soutien. C’est d’ailleurs par son biais que Karen fut contactée par la Fox Corp pour un nouveau projet. Créer des daemons artificiels pour ceux qui le souhaitent, recréer des daemons pour ceux dans le besoin. Sans y réfléchir à deux fois, elle se lança dans l’aventure avec l’espoir de pouvoir un jour combler le vide qui la ronge.

De lourds secrets pèsent sur sa conscience mais ça ne la dérange pas. Isah n’est pas réellement au courant de ce qu’elle trafique au sein de la Fox Corp, mais ça n’empêche pas Karen de se confier à lui de temps à autre. Expier ses pêchés l’aide à supporter les morts qu’elle a sur la conscience. Seulement, elle enjolive les faits et aux yeux du prêtre ce ne sont pas des humains qui périssent chaque semaine mais des rats de laboratoire. Pour la scientifique, quelle différence ? Ce sont tous des cobayes destinés à servir le bien être de l’humanité.

Bonjour tout le monde ! C'est moi Aspa, la personne cachée derrière l'écran.
Je suis arrivée ici grâce à mon ordinateur mon double compte et je suis majeure puisque j'ai 26 ans.

Mon niveau rp est Vétéran et vive les tournesols ♥.





Everyone has secrets. Some bigger than others.


Dernière édition par Karen L. Sander le Mar 22 Avr - 10:42, édité 8 fois
Détaché d'Elite
avatar
Karen L. Sander
┼ Messages : 84
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 18/04/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Un mort
┼ Groupe : Détachés
┼ Célébrité : Noomi Rapace

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 5:24
Yeah ! Welcome again et bon courage pour ta fiche ^^

(tu laisses tomber les cactus pour les choux fleurs ???? X'D)
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 7:05
Re-Bienvenue !  Rolling Eyes 

Bon courage pour cette fiche, Fernie monkey

Tu es au courant de l'absence de Cambri donc take your time   


Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 7:43
Ouais, marre des cactus ça pique ! (Promis, elle élèvera pas de choux fleurs dans son appart  Crying or Very sad )

Merci à vous deux  monkey 



Everyone has secrets. Some bigger than others.
Détaché d'Elite
avatar
Karen L. Sander
┼ Messages : 84
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 18/04/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Un mort
┼ Groupe : Détachés
┼ Célébrité : Noomi Rapace

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 10:04
Coucou again Wink hiiiiiii tu as pris ce perso !!! Ça fait très plaisir ! Bon courage pour ta fiche <3



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 12:22
Relele parmi nous toi! Quel DC! Je devrais te demander un lien avec Bilitis, vu qu'elle voudrait se présenter comme cobaye! Bonne fiche à toi en tout cas et je suis super contente de voir ce perso pris! ♥
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 19 Avr - 14:20
Je peux t'appeler Ferniette pour le coup?  clown 
Bonne rédaction avec ta nouvelle tête!
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 21 Avr - 16:41
Hé bah, j'espère que je serai à la hauteur du perso !! On m'attend au tournant mais votre enthousiasme fait plaisir ♥️

Ouais, un cobaye, viens à moi Bilitis, promis ça fait pas (trop) mal  What a Face 

Haha, noooon pas Ferniette. Sinon c'est la réputation de Karen qui en prend un gros coup direct !



Everyone has secrets. Some bigger than others.
Détaché d'Elite
avatar
Karen L. Sander
┼ Messages : 84
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 18/04/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Un mort
┼ Groupe : Détachés
┼ Célébrité : Noomi Rapace

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 22 Avr - 10:40
Je m'auto réponds pour dire que j'ai fini la fiche !

J'ai pris quelques libertés sur le personnage, donc si certaines choses ne vont pas avec le personnage que tu imaginais Cambria dis-le moi, je modifierai ça ♥



Everyone has secrets. Some bigger than others.
Détaché d'Elite
avatar
Karen L. Sander
┼ Messages : 84
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 18/04/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Un mort
┼ Groupe : Détachés
┼ Célébrité : Noomi Rapace

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 22 Avr - 11:48
J'adore ce que tu as fait du personnage ♥ Son histoire est très belle, j'aime beaucoup le fait qu'elle soit la meurtrière de son propre Daemon, c'est très émouvant. Bref j'aime toujours autant ta plume et je suis super contente de voir ce personnage prendre vie.
N'oublie pas la fiche de liens ♥ Et re-amuses-toi bien avec ce personnage, j'irais t'envoyer un petit mp dans les prochains jours =P



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 22 Avr - 14:37
Merci  monkey Ouaiiiis j'suis violette !
Ça fait un bout de temps que ce personnage me fait de l'oeil, j'suis contente de l'avoir prise ♥️

C'est quand même pratique de pouvoir tuer son propre Daemon et de pas avoir de corps à planquer. Ça facilite la vie des criminels :p



Everyone has secrets. Some bigger than others.
Détaché d'Elite
avatar
Karen L. Sander
┼ Messages : 84
┼ Points : 2
┼ Date d'inscription : 18/04/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Un mort
┼ Groupe : Détachés
┼ Célébrité : Noomi Rapace

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ... "if you can dream it you can do it"
» Quelqu'un à t 'il des Pop in dream V3 ?
» AIO dream eze qui en utilise?
» Dream Cream
» LE DREAM PHONE!!


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: I-to make the first step :: Qui suis-je ? :: Fiches Validées-