AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 I embarrass you ? [Sully/More?] 
MessageDim 30 Mar - 9:33
I embarrass you ?
Sullivan ∞ Echo
Il était tard et un rideau de pluie obstruait le ciel, rendant une atmosphère plus sombre encore. Les rues, vides en dehors de quelques badauds cachés derrière leurs parapluies, prenaient des allures de ville fantôme battue par la pluie.
Echo remonta son col, comme une protection dérisoire contre l'eau qui dégringolait en cataractes, crépitant sur son blouson en simili-cuir. La pluie l'avait déjà trempé des pieds à la tête. Il n'avait été au sec qu'en prenant le métro en fraude, avant de devoir descendre trois stations plus loin en voyant montrer les contrôleurs. L'angoisse au creux de son ventre ne le lâchait pas, comme une nausée persistante. Il avait la sensation de marcher depuis des heures, perdant la notion du temps, mais cela faisait plus d'une heure qu'il était parti de chez lui... Chez lui ? Pouvait-il encore appeler ça comme ça ?

Un nouvelle bouffée d'angoisse le plia presque en deux au beau milieu de la rue et il crispa ses doigts sur son cœur. Le manque de son Lié le rattrapait dans ces moments de détresse. Le besoin de sa présence, il parvenait habituellement à l'ignorer, mais c'était toujours là, une gêne comme une écharde dans le cœur. Pas le choix, il fallait avancer, il fallait tenir le coup. Alors, à cet instant où tout semblait s'écrouler, où tout l'abandonnait, jusqu'à son propre souffle, sentir l'eau coller ses cheveux bouclés à son crâne, sentir ses vêtements si alourdis d'eau qu'il parvenait à peine à marcher, était presque agréable. C'était sa manière de sentir comme une étincelle de vie fourmiller au creux de son corps. La pluie cachait les larmes. Mais ses yeux rougis prouvaient la vérité. Il pleurait sans bruit, cherchant un repaire dans ce qui venait de lui tomber dessus. Et son seul repaire se trouvait dans ce pavillon qu'il avait cherché longuement, ayant du mal à retrouver son chemin.

A présent qu'il était en face de la maison, il ne savait plus quoi faire. Devait-il vraiment céder à l'impulsion primaire qui l'avait guidé ici ? Sullivan l'avait abandonné, après tout. Réellement ? Il n'était plus jamais venu le voir après l'avoir aidé à trouver son appartement. Il l'avait laissé sur le bord de sa vie comme on laisse un chiot en juillet sur l'autoroute. C'était mélodramatique comme manière de penser. Mais Echo était si sensible, en réalité, derrière sa carapace d'indifférence... Fragile et brisé, il restait un Daemon loin de son Lié, dont il avait un besoin vital. Alors il tentait de compenser comme il pouvait, avec ceux qui lui donnaient un peu de chaleur. Sullivan, c'était un rayon de soleil, à ses yeux. C'était un sourire, une main tendue, une aide quand il était terrifié et seul. C'était l'odeur particulière de la grande bibliothèque où il pouvait rester des heures. Il lui avait donné une identité et un toit quand tout semblait perdu.

Il resta plus d'une heure sur le trottoir battu par la pluie, jusqu'à sentir ses yeux et sa gorge le brûler, jusqu'à ce que la fatigue le fasse tituber de son immobilité de statue. Le ventre noué, il s'avança jusqu'au pavillon éclairé, passant le petit portail et rejoignant la porte close. L'angoisse le tenaillait et il ferma un instant les yeux le temps de prendre une respiration difficile. Une large goulée d'air pour ne pas s'évanouir. Pour ne pas flancher. Il frappa, sa main restée en suspens quelques secondes finit par toquer à la porte. Il attendit qu'on lui ouvre pendant ce qui lui semblait des heures et, quand le battant s'ouvrit enfin pour dévoiler Sully, Echo sentit quelque chose au fond de son ventre remuer douloureusement. Il devait avoir l'air vraiment minable. Mais le Daemon ne réfléchit pas plus longtemps. Mu par une impulsion de gamin, il se jeta littéralement contre le bodyguard. Ses larmes n'arrêtaient pas de couler et il bredouillait, trempé jusqu'aux os, des propos fiévreux et incohérents d'expulsion, de loyer, et qu'il lui avait manqué, qu'il n'était qu'un connard de l'avoir laissé tout seul comme tous les autres. Mais, ventousé à Sully, tout trempé qu'il l'était, il semblait aussi peu disposé à le lâcher qu'une bernicle à son rocher.

"J'suis d'solé." Etait ce qui revenait cependant le plus souvent dans ces bredouillages de gamin de primaire, comme une litanie.
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 6 Avr - 16:31

echo&sullivan ₰ I can see the perfect sky is torn.

La soirée promettait d'être calme, comme beaucoup d'autres soirées dans sa vie: Sullivan n'était pas nécessairement un homme d'action qui avait besoin d’adrénaline au jour le jour, bien au contraire. Il préférait la tranquillité de son petit pavillon sur Pasadena, avec sa petite pelouse bien taillé et son chien -une femelle Rottweiller qu'il avait appelé Venus- à ses pieds. Assis proche de la fenêtre, il regardait la pluie de printemps recouvrir les trottoirs, confortablement installé dans un fauteuil avec un livre. Il était bien loin de l'image de brute épaisse que certains se faisaient de lui en ne le jugeant qu'à son apparence et à sa carrure imposante; non lui était un homme de livre. Un homme de sérénité. Un petit homme sans histoire, à présent, au delà du traumatisme de la guerre. Asha l'avait soutenu, à sa manière. Elle était arrivé au bon moment pour lui, au mauvais pour elle; personne ne devrait avoir à vivre l'enfer des champs de bataille s'il n'est pas militaire.

Et à présent Asha faisait sa vie, comme le jeune pensionnaire qu'il avait eut et auquel il avait offert un nom; ce n'est pas grand chose. Echo lui avait fait de la peine et Sullivan n'avait voulu que l'aider: il n'avait aucune idée de ce qui était arrivé au jeune homme avant qu'ils se rencontrent parce que n'étant pas d'une nature curieuse, il n'avait posé aucune question. Echo semblait de nature un garçon secret et l'homme n'avait pas voulu le froisser de quelque manière que ce soit. Alors il n'avait rien demandé; il s'était contenté d'être là et de donner à Echo ce qu'il lui fallait pour essayer de s'en sortir. Non pas qu'il ne s'était pas attaché à lui mais l'ancien militaire savait que chacun devait vivre sa vie: il imaginait simplement son assistance comme une passade dans la vie d'Echo; cette vie qui ne faisait que commencer. C'est alors qu'on sonna. Sullivan leva le nez de son livre en se demandant qui passait le voir à cette heure et par ce temps; peut-être était-ce Asha? Elle tait si imprévisible, son Daemon, après tout. Il se leva, repoussa gentiment son gros chien de ses pieds nus, allant jusqu’à la porte d'entrée en vérifiant son jeans et sa chemise un peu étriquée. Il se sentait souvent à l'étroit, comme mal engoncé, dans les chemises sensées être à sa taille.

Devant lui, Sulivan fut surpris de découvrir l'objet de ses dernières pensées, Echo. Le jeune homme était trempé jusqu'aux os, bredouillant quelques paroles inaudibles. L'homme plus âgé regarda le Daemon sans rien dire, réellement interdit et avant même qu’il n'ait pu dire quoi que ce soit ou esquisser le moindre geste, Echo se jeta contre lui. Sullivan se raidit alors comme s'il avait été saisi entre les pattes d'un lion alors que finalement ce n'était qu'un petit koala trempé qui le serrait de toutes ses forces; la surprise passée, il se contenta de sourire et de poser ses mains sur les épaules tremblantes du jeune homme.

"Calme-toi... aller viens, rentre au chaud."


Il ne demanda rien, Sullivan, se contentant de faire entrer son invité surprise. Le bruit de ses pieds nus sur le carrelage de l'entrée était le seul peuplant la maison; il mena Echo jusqu’au salon où il lui désigna un fauteuil, le couvrant sans chercher à réfléchir d'un plaid encore chaud et disparaissant dans la cuisine en lui intimant d'un geste silencieux de ne pas bouger. Il revient quelques minutes plus tard avec une serviette qu'il posa sur la touffe bouclé de son ami et un grand mug de thé fumant qu'il lui tendit, restant debout.

"Ne soies pas désolé, tu n'as rien à te reprocher. Tu veux en parler?"

Sullivan n'avait jamais été un grand bavard mais il était sincère; Echo n'avait pas besoin de demander pardon parce qu’aux yeux du chauve, il n'avait absolument rien fait de mal. Ce dernier ne comprenait même pas pourquoi il s'était excusé. L'homme offrit un sourire au Daemon et s'assit en face de lui, reposant ses pieds sous son chien qui n'avait pas bougé d'un iota.

"Tu es ici chez toi, tu sais."
©clever love.


Dernière édition par Sullivan G. O'Leary le Mer 7 Mai - 9:14, édité 1 fois
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 10 Avr - 8:17
I embarrass you ?
Sullivan ∞ Echo
Sully était là. Chaud, réconfortant, avec ses épaules large et son torse solide comme un roc. Un putain de point d'ancrage. Il connaissait ce parfum pour homme. Celui de Sully était devenu celui qu'il portait, comme un palliatif à son envie de le voir. Il avait fallu des semaines et des semaines. Beaucoup de faux-semblants, aussi. L'évidence lui sautait à la gueule tous crocs dehors, comme une putain de claque en pleine poire. Comment avait-il pu passer sur ça tout ce temps ? Mais ce n'était pas le moment. Non tellement pas le moment que son cerveau digresse, interprète et analyse les mains sur ses épaules. Qu'il voit dans chaque geste une fausse possibilité.
Sully aimait les filles. Et lui ? Il ne pensait pas vraiment. Mais si Sully savait ça, il ne le laisserait pas se blottir contre lui comme un chaton trempé et terrorisé. Alors il valait mieux tout cacher. Parce que personne ne voulait jamais d'Echo, n'est-ce pas ? Même son Lié ne l'aimait pas. Une part du Daemon était écartelée, complètement bouleversé par une séparation contre-nature. Mais c'était comme ça, il fallait quand même avancer.

Sully l'invitait de nouveau dans cette maison où il avait connu ses premières heures en temps que Daemon, où la grande bibliothèque lui plaisait tellement et où il avait enfin trouvé un nom, un semblant d'équilibre. Le morceau de papier qu'il tenait si serré dans sa main ne ressemblait plus qu'à un morceau de chiffon aussi détrempé que lui. Le grand chauve le couvrit et le plaid se trempa bientôt autant que les fringues lessivées d'Echo mais, docile malgré ses sanglots, il s'assit cependant là où on lui disait de s'asseoir, attendant son protecteur qui ne tarda pas.

La maison était pareille à son départ, comme si rien n'avait bougé. Rangée, confortable et pleine de chaleur. Echo s'en voulait tellement de revenir comme ça... Il aurait voulu ne pas paniquer, mais Sully... Etait la seule personne en qui il avait confiance. Et sa présence apaisait un tout petit peu l'absence de Candel dans sa vie. c'était tellement dérisoire mais ces semaines solitaires l'avaient affaibli, incapable de se nourrir vraiment. De vivre tout simplement. Il avait perdu du poids. Ses pommettes étaient plus saillantes, son corps plus musclé que l'on pourrait le penser s'était creusé. Son humeur était de plus en plus inégale, ses pensées de plus en plus confuses.
Il savait ce que cela voulait dire : il était un Daemon, certainement pas le plus futé, mais ça... Oh oui, il savait bien ce qui allait finir par arriver...

Dans un état second, Echo se frotta un peu les cheveux, chassant toute l'eau de son visage, tout en sachant qu'il était trempé comme un chien. Il tremblait, tant à cause de ses nerfs que de la sensation des habits trempés jusqu'aux chaussettes. Il lui fallut du temps avant de réussir à articuler un son, serrant entre ses deux mains le mug brûlant pour profiter de la chaleur bienfaitrice. Sa gorge, aussi serrée qu'une tête d'épingle, ne lui permettait de toute façon pas de parler. Il reniflait simplement piteusement, tête baissée, l'angoissant papier détrempé posé sur sa cuisse comme un rappel obsédant et cuisant...

Finalement, après quelques tentatives pour répondre, pour expliquer, qui ne s'étaient soldées que par des gargouillis informes, Echo finit par déplier avec soin le papier trempé, déjà déchiré par endroits, où l'encre avait bavé, mais encore un peu lisible, qu'il tendit à Sully. On y découvrait des termes désagréables comme mise en demeure, expulsion sous quinzaine et saisie d'ayants-droits pour faillite personnel ainsi que le chiffre - exhorbitant - de traites impayées. Des termes terrifiants, lorsqu'on était un petit Daemon qui ne savait pas gérer sa vie parce qu'il n'osait dire à personne qu'il n'était pas comme pleins d'autres Daemons...

"J'suis d'solé..." Répéta encore le Daemon, tremblant de tous ses membres malgré la couverture et le thé, malgré la maison chaleureuse. Il mourrait de froid et de peur, sans oser dire à Sully qu'il allait finir par mourir s'il ne pouvait pas revenir un peu auprès de son Lié, qu'il n'avait pas de souvenirs - le choc de sa "naissance" indésirée lui avait arraché les bribes de souvenir qui auraient pu lui permettre de se débrouiller seul. Mais il avait tellement honte...
"J'chai pas quoi faire... J'suis d'solé... D'solé..." Il répétait ce dernier mot en boucles, sanglotant le nez dans la tasse comme s'il avait voulu s'y noyer entre deux hoquets.
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 29 Avr - 8:54

echo&sullivan ₰ I can see the perfect sky is torn.

Sullivan fixait Echo sans rien dire, surpris de le voir revenir dans sa vie telle une tornade qui assurément renverserait tout sur son passage. Il le connaissait un peu, ce petit Daemon qui ne connaissait rien de la vie et qui visiblement n'avait personne d'autre que lui pour apprendre. Alors il avait accepté son rôle de mentor avec joie, content de pouvoir soutenir quelqu'un. Mais Sully n'était pas un homme très expansif, son introversion l'empêchant de comprendre le pourquoi du comment des tourmentes du jeune homme. Il l'avait naturellement fait entrer -pourquoi ne pas le faire? C'aurait été inhumain- l'avait séché à la va-vite et lui avait offert une boisson chaude, le voyant grelotter de froid, complètement trempé. Le plaid qu'il lui avait donné prit lentement une coloration plus sombre, plus terne et le géant décida d'attendre juste un instant histoire de comprendre un peu pourquoi Echo semblait tant aux abois.

Il lui semblait maigre et vulnérable, sous ses vêtements alourdis de pluie sale. Quelque chose en Sullivan se tordit, quelque part entre son cœur et ses intestins, le mettant mal à l'aise; pauvre gamin. Il devait l'aider. Autant qu’il le pouvait. Les quelques tentatives du Daemon pour s'expliquer se soldèrent par des échecs tant il était nerveux et visiblement désespéré et Sullivan prit le papier tendu un peu à la hâte, comme si ce dernier relèverait tout les états d'âme de son petit protégé. La pluie avait fait gondoler le papier et détrempé l'encre mais l’essentiel y était: des impayés, de l'ingérence visiblement totale. Et le visage défait d'Echo expliquait tacitement le reste. Il en eut le cœur brisé mais fit de son mieux pour ne rien montrer; il était un homme, et savait se tenir: il fallait se montrer solide et fort comme un roc pour être le point d'encrage de ce petit jeune homme complètement désemparé.

"Ne t'excuses pas, t'as rien fais de mal", lui dit-il simplement avec un sourire qu'il espérait chaleureux et réconfortant.

Il faudrait réfléchir posément au problème; des solutions existaient, à court comme à long terme. La faillite civile, la demande de tutelle économique... il y avait des solutions si l'on connaissait les bonnes portes. Il fallait simplement essayer.

"Soie courageux", Sullivan se leva, invitant Echo à le suivre, "va prendre un bon bain chaud, je t’emmène des vêtements secs. Je vais réfléchir à comment te sortir de là."

Il n'était pas effrayant pour un sous, ce gros nounours si volontaire à aider son petit protégé. Sullivan était un homme bon et altruiste, malgré les apparences, et Echo le savait bien: il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour l'aider. Mais pour le moment le plus important serait qu'il réchauffe un peu son corps. Menant le Daemon jusqu'à cette salle de bain qu'il avait bien connu, le chauve se pencha sur la baignoire pour ouvrir l'eau et en régler la température, faisant couler un bain à son ami avant de se redresser et le regarder, lui collant une tape virile dans le dos.

"Il faut déjà que tut e calme et que tu te reposes, gamin. Tu mangeras et tu dormiras un peu et je réfléchirai au problème. Je vais pas te laisser dans la merde."


Il lui offrit un nouveau sourire, un peu plus timide; contrairement à ce que pensait Echo, son ami le grand dadais ne l'avait jamais abandonné et toutes ses attentions respiraient cette vérité.
©clever love.


Dernière édition par Sullivan G. O'Leary le Mer 7 Mai - 9:14, édité 1 fois
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 4 Mai - 16:44
I embarrass you ?
Sullivan ∞ Echo
[Bon Sully reboot, ça collera pas les posts d'avant mais osef, je reprend comme si de rien n'était.]

Sully était là, et c'était merveilleux. Il l'aiderait, Echo le savait, parce qu'il était celui qui l'avait sauvé lorsqu'il était à la rue, lorsqu'il faisait ses premiers pas dans le monde humain. En cela, il serait toujours spécial. Toujours. Il était le seul Humain qu'il puisse aimer réellement. Et le seul pour lequel son coeur battait toujours de manière si spéciale. Même son Lié ne lui faisait pas le même effet.

Tout morveux, crotté par la boue et trempé de pluie, le jeune homme ne ressemblait plus à rien, ses cheveux bouclés pendouillaient en mèches tristes devant ses yeux, lui donnant une sincère ressemblance avec un bobtail aux yeux humides. Il se leva sitôt Sullivan debout, action réflexe un peu bête et il resta à se mâchouiller la lèvre et à se dandiner d'un pied sur l'autre. Prendre un bain ? Il en rêvait. Il avait bien besoin de se réchauffer, ses lèvres avaient bleuies et il lui semblait impossible de se réchauffer autrement. Cependant, son ami promettait des solutions, un soutient bienvenu alors que tout s'écroulait autours de lui.

Suivant le roux dans la salle de bain, Echo laissa échapper un timide "Merci." à peine soufflé. Le plaid lui collait aux épaules, de même que ses vêtements. Un peu embarrassé il le laissa faire couler l'eau sans oser se découvrir d'un millimètre. La raison n'était pas tant la pudeur qu'une féroce attirance qui lui bouffait les tripes. Etre nu devant Sully, dans des circonstances pareilles, serait une torture et il n'était pas assez naïf pour ne pas s'en rendre compte. Il n'y avait qu'une fois saoul qu'il s'avouait ses sentiments réels pour son sauveur, mais ils existaient bien, cachés derrière le reste et l'urgence de la situation.
La tape dans son dos le fit vaciller un peu, grande gigue maladroite et il garda le museau baissé, à la fois embarrassé et étouffé de reconnaissance. Alors que Sully amorçait un mouvement pour partir, Echo le retint un instant par le poignet, s'étourdissant tout seul d'un contact dérobé de sa peau sur ses doigts. Idiot.
"Merci, Sully. D'être là. De m'aider." C'était dit de manière bien plus assurée et il affronta les yeux bleus du flic avec un étrange vertige, né tant de son affaiblissement que de son affection déraisonné.

Le poignet lui échappa alors qu'il le laissait partir, lui laissant les doigts gourd et un goût d'inachevé dans la gorge. Le Daemon se déshabilla finalement, s'étirant comme un chat, abandonnant au carrelage ses vêtements trempés. Il rejoignit le bain fumant, refermant le robinet, se plongeant trop vite au point que sa peau lui pique douloureusement et devienne toute rouge. Il était dans la merde, doublement. Pourquoi venir voir Sully ? C'était déjà assez difficile de penser qu'il n'y aurait jamais rien entre eux - le roux était hétéro, non ? Alors pourquoi rajouter à son calvaire son désir jamais comblé sur les lèvres d'inconnus ? S'immergeant complètement pendant quelques secondes, Echo savoura le bruit aqueux, les sons distordus, tentant d'oublier qu'il était amoureux, abandonné et parfaitement pathétique. D'oublier aussi, que Sullivan en lui ramenant ses vêtements, le verrait nu. Son corps, pourtant agréable, lui semblait grotesque. Il se sentait moche là où il était plutôt beau garçon. Le désir maladif de plaire lui renvoyait une image terriblement déformée dans le miroir de son égocentrisme patenté.

Pour se couvrir, autrement que de ridicule, il usa du bain moussant, se constituant une mousse parfumée au pin pour cacher tant sa virilité que sa honte à vouloir de son protecteur, de son seul ami, des cajoleries bien moins platoniques.
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 7 Mai - 9:37

echo&sullivan ₰ I can see the perfect sky is torn.

Sullivan était un homme simple mais froid. IL était rare qu'il se laisse aller à exprimer directement ses émotions, dans une étrange pudeur qui le bloquait. Cependant il s'était attaché à Echo comme on s'attache à une sorte de petit frère dans la déveine. Et il ne laissait jamais tomber personne, surtout pas les rares personnes qu'il appréciait. Ainsi le roux se montrait-il prévenant sans y toucher, protecteur même, mais sans rien exprimer de spécial; c'était sa manière d'être, de faire, à cet homme renfermé qui n'avait qu'une compagne, la solitude. Echo le suivit docilement jusqu'à la salle de bain où l'homme lui prépara un bain bien chaud dans l'espoir à la fois de le réchauffer comme de le réconforter; il n'était pas très doué pour ça et préférait essayer des techniques moins ardues que la discussion, où il ne brillait pas vraiment.

Il décida de partir une fois son entreprise terminer pour laisser son intimité au jeune homme et lui permettre un peu de se détendre; c’était le plus important en cet instant. Il lui offrit un sourire poli en le voyant vaciller sous on accolade et tourna les talons pour quitter la pièce; Echo le saisit par le poignet et Sullivan se tourna vers lui, par réflexe. A ses dires, le grand roux ne lui offrit qu'un simple sourire, un peu vague, qui exprimait le fait que ce qu'il faisait lui semblait naturel. Un sourire protecteur. Le Daemon sembla chercher spn regard et Sully le fixa, sans ciller. Rien ne passa cependant d'autre dans son regard qu'une profonde envie d'aider ce pauvre gamin dont il s'était déjà occupé; Sullivan ne ressentait pas la même chose qu'Echo.

"Repose-toi un peu, tu es tremblant", dit-il sans se rendre compte du trouble qu'il instillait en Echo.

Il lui sourit encore une fois, pour tenter de le mettre en confiance avant de sortir de la salle de bain et de lui laisser le temps dont il avait besoin. Sullivan ne se posait pas de question; il n'avait tout simplement pas conscience de certaines choses, qu'il aurait eu du mal à appréhender, par ailleurs. Il se dirigea diligemment vers sa chambre pour en sortir un jeans et un sweat confortable ainsi qu'un boxer et une paire de chaussettes; ça ne le gênait pas vraiment de prêter jusqu'à ses sous-vêtements: il savait bien qu'Echo était trempé jusqu'à la moelle et que c'était un problème à régler. Pliant tranquillement la tenue, il ne pensait à rien, un vague sourire aux lèvres: le roux était contente de revoir son ami, même dans de telles circonstances. Et tandis qu'il ramassa le tout et se dirigea à nouveau vers la salle de bain, il réfléchissait aux problèmes d'Echo.

Il y avait des solutions, mais Sullivan gageait qu'Echo ne les aimerait pas: il connaissait un peu le Daemon comme étant un homme fier et qui souffrait d'une indépendance fort mal placé, dans sa situation. Pourtant le policier se persuada qu'il pourrait lui faire entendre raison. La faillite civile, la curatelle... il y avait des solutions. IL avait relu le papier détrempé que lui avait passé son ami, lui laissant ainsi le temps de se réchauffer et de se laver, réfléchissant intensément. Puis, son paquetage sous le bras après avoir attendu un long moment, il toqua à la porte de la salle de bain.

"Je t'apporte des vêtements secs. Je peux les déposer devant la porte ou entrer, c'est comme tu préfères."

Lui s'en moquait un peu mais il avait constaté qu'Echo était un type plutôt pudique et il n'aimait pas aller contre la nature des gens, type plutôt conciliant et gentil, dans le fond. Alors il attendit simplement une réponse, tranquillement derrière la porte de la salle de bain.

"Echo, tu m'entends?", répéta-t-il.
©clever love.
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 22 Mai - 8:12
I embarrass you ?
Sullivan ∞ Echo
 Echo avait fermé les yeux quelques instants, appuyé contre le rebord de la baignoire. Sully, toujours Sully... Il tournait dans sa tête comme une girouette. Amoureux d'un autre garçon, quelle idée aussi. Amoureux d'un garçon qui aimait les filles. Et lui dans tout ça ?
Le Daemon se laissa glisser sous l'eau, écoutant le bruit aqueux, bercé par cette musique élémentaire, retenant sa respiration le temps de se couper d'un monde qu'il avait tellement de mal à appréhender. Il aurait voulu simplement se laisser couler et ne plus remonter. Mourir noyé dans une baignoire était par trop pathétique.
Echo savait, au plus profond de lui, les vraies raisons de ses dépenses excessives : ce besoin de tout claquer, d'obtenir une bonne excuse pour aller voir son Lié. On l'avait payé pour qu'il ne revienne plus. Mais, d'argent, il n'y en avait plus. Il reviendrait alors, parce qu'il avait des choses à dire à ce type arrogant qui l'avait abandonné.

La panique l'avait étrangement guidé. Non pas vers ce Lié que son être tendait à vouloir à ses côtés mais vers le seul qui lui ai tendu la main.
Le Daemon sortit la tête hors de l'eau en une grande inspiration, les poumons en feu. Il perçut soudain la voix de Sullivan, qui l'appelait depuis l'arrière de la porte. Depuis combien de temps avait-il commencé à l'appeler ? Il avait dû craindre qu'il ait perdu connaissance.
"Ca va !" Cria-t-il, un peu trop fort. Non, ça n'allait pas, pas du tout même. Mais il faudrait bien faire avec. Il n'avait pas d'autres choix. Pour une fois, le Daemon songea qu'il aurait mieux fait d'aller voir Bilie. Ils auraient baisé et après... Voilà. Ca aurait le mérite de soulager son sentiment de solitude et son angoisse du lendemain.
Sully n'entra pas, alors il rafla les vêtements devant la porte, enfilant le pantalon d'intérieur et le tee-shirt prêté par son ami. L'odeur de sa lessive... Echo prit une inspiration, le nez dans le tee-shirt. C'était un peu l'odeur de Sully, toujours impeccable.
Il aurait pu rester des heures ici, à rêvasser dans la salle de bain, à cuver sa honte. Mais il prit sur lui et sortit finalement, rejoignant Sullivan, maladroitement, sa grande carcasse dégingandée plus maigre qu'avant.

"Merci." Répéta-t-il encore. Il lui semblait n'avoir que ça à la bouche. "Ca ira, j'ai juste... Paniqué. Désolé d'être venu. Je voulais pas te charger avec mes problèmes." Echo s'était rapproché, presque malgré lui, de son unique véritable ami, avec toujours au creux du ventre cette envie diffuse d'être son homme, son Daemon ou même son chien. D'être sien, tout simplement.
Se passant une main dans ses cheveux mouillés, le jeune homme poussa un soupir, observant du coin de l'oeil l'attitude de Sullivan. Toujours pareil à son égard : plus paternaliste qu'amical, mais surtout toujours aussi désespérément unilatéraux, ses sentiments semblaient bien être les seuls à s'intercaler entre eux.

Le Daemon se posa sur l'une des chaises de la cuisine, observant toujours son ami, un instant silencieux. "Au fait, j'ai une copine." Lancé comme ça, c'était sortit tout seul, sur le ton d'un gamin de primaire. Imbécile. Echo grattouilla le carrelage du bout de son gros orteil. Du coin de l’œil, il guettait une réaction, un air de déception complètement illusoire. Presque malgré lui, il se leva, pour se rapprocher de son comparse, avant de l'enlacer posant sa tête contre son cou. Putain, comme il aurait voulu mourir ici...
"Merci t'es vraiment mon meilleur ami..." Bravo Echo : balancer l'excuse de la copine pour ne pas avoir l'air louche et pouvoir profiter l'air de rien de la situation, c'était un plan de génie. Définitivement. Quel abruti. Mais le corps contre le sien, si chaud, si présent, était sa tentation la plus secrète. Crétin, quel genre d'homme enlacerait comme ça son meilleur pote ? Quel homme le serrerait comme une femme se serre contre un homme ? Idiot. Triple idiot. Mais un imbécile à cet instant heureux, pour quelques secondes avant que Sullivan le repousse. "Heureusement qu't'es là..." Il avait susurré cela dans son cou, sachant la zone sensible au souffle. C'était le moment de voir s'il finissait en quatre morceaux dans la poubelle ou si Sully prenait son mal en patience... Auquel cas, peut-être qu'il l'aurait à l'usure ?
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 5 Juin - 17:41

echo&sullivan ₰ I can see the perfect sky is torn.

Sullivan avait laissé Echo prendre son temps. Il n'était pas aussi tard qu'on aurait pu le penser et tandis que le Daemon se délaissait dans son bain -du moins c’était ce que pensait Sully, ignorant tout du trouble de son ami- lui avait fait quelques rapides recherches sur le surendettement, la curatelle, la faillite civile. Avec efficacité un peu froide qui le caractérisait bien, le roux avait compulsé un document écrit et l'avait imprimé: Echo pourrait y trouver la définition de chaque chose bien rangé, des numéros de téléphone, des sites d'aide. Sullivan faisait ce qu'il pensait être bien et judicieux pour son ami mais son tempérament détaché le portait à renseigner plus qu'encadrer, tout naturellement. Il s'était lentement levé, déroulant sa longue silhouette avec une certaine langueur, avant de déposer la feuille sur la table basse et chercher autre chose à faire. Echo lui avait dit qu'il allait bien; pas de souci à se faire: qu'il était naïf, des fois.

Sullivan tourna dans sa maison: il changea la parure de lit de la chambre d'ami, dépliant un côté du drap par habitude, comme pour que le lit semble accueillant. Il avait toujours fait sa; sa mère le lui avait apprit, son ex-femme avait aimé cette marotte. Sa fille, Amanda, à présent le faisait aussi. Un bout de drap déplié signifiait pour eux "tu es ici chez toi", dans une subtile nuance un peu psychorigide que peu comprenaient. Il ne savait pas si Echo le comprendrait, parce qu'ils ne se connaissaient pas bien en définitive.  Mais ils étaient amis; Sullivan n'avait jamais vu plus loin que le bout de son nez et lorsqu'il revint vers le Daemon, il était loin de se douter du trouble qu'il instillait en lui; très loin. Et le jeune homme le remerciai, et le grand roux ne fit que hocher la tête d'un air entendu. Il serait là pour lui, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit puisqu'ils étaient amis. Sullivan n'avait pas besoin de connaitre Echo de A à Z pour le soutenir; du moins le pensait-il.

Face à lui, le policier sentit Echo nerveux, un peu maladroit; il mit cela sur le stress engendré par sa situation et n'alla pas plus loin, le regardant d'un air à la fois distant et bienveillant qui lui était coutumier.

"Ne t'en fais pas", se contenta-t-il de lui répondre sur un ton calme et sereine avant de reprendre, "c'est bien que tu soies venu, au contraire. Je suis content de te revoir."

Il l'était, réellement. mais ce n'était pas un grand sentimental, pas un grand expressif avec sa nature froide et flottante; les choses de la vie semblaient couler sur lui comme l'eau sur une pierre polie. Le jeune homme se rapprocha de lui et Sullivan ne vit rien venir, se laissant observer sans la moindre pensée coupable: il était à milles lieu de connaitre la souffrance de son ami Daemon. Il s'en retourna derrière le comptoir de la kitchenette pour se faire couler un expresso, emplissant la cuisine d'une douce et amère odeur de café un peu trop fort. Et lorsqu'Echo argua qu'il avait une petite ami, il n'eut que la vision de Sullivan de dos, affairé à mettre trois sucre dans son petit café.

"Une petite amie?", il marqua une pause, se retournant avec un sourire, "c'est une bonne nouvelle, tu n'es plus tout seul. Tu peux me parler d'elle? Je suis un peu curieux."

Puis quoi; rien. Il était vraiment curieux de l'histoire d'Echo et ce sa petite ami, et ne songea pas instant que le Daemon aurait pu lui mentir; et encore moins à la raison de ce mensonge. Sirotant son café tout en le voyant s'approcher de lui, le roux accepta l’étreinte sans la refouler, preuve qu'il n'avait aucune idée des sentiments du jeune homme. Il lui tapota le dos en une accolade virile et fraternelle. Il ne semblait ni embarrassé, ni même mal à l'aise, prenant la chose comme un soutien d'un grand frère à son cadet. Sullivan fini par s'écarter naturellement, un sourire aux lèvres.

"Je suis content d'être ton ami, à part toi je n'en ai pas vraiment tu sais."

C'était vrai; trop distant, trop froid avec un jeux de petites manies handicapant, Sullivan ne se faisait pas d'amis. Il n'allait pas spontanément vers les autres et ne partageait ni ses gouts, ni ses hobbies. Il vivait seul dans cette grande maison et menait sa vie tout aussi seul; mais cela lui convenait car il aimait sa solitude, compagne de chaque instant. S'asseyant alors sur un des tabourets du comptoir en buvant son café, il se posa pour écouter l'histoire d'Echo concernant sa mystérieuse petite amie. naïf; il ne se doutait pas que tout cela n'était qu’un tissu de mensonge. Il fallait que son ami se détende et pense un instant à autre chose que ses problèmes: parler de files serait surement une bonne idée...

©clever love.
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageMer 25 Juin - 19:48
I embarrass you ?
Sullivan ∞ Echo
 Evidemment Sully ne vit rien des tourments réels, terriblement moins matériels, de son jeune ami Daemon. L'étreinte, bien que prise finalement, avec une philosophie d'homme hétérosexuel ignorant l'attirance de son ami, eut au moins le mérite de ne pas se terminer en pugilat où Echo se ferait défoncer la tête.
Bien sûr, Sullivan s'écarta avec quelques tapes dans le dos et le Daemon fut de nouveau privé de sa chaleur. Triste monde.

L'odeur du café envahit bientôt la pièce et Echo cacha un soupir dans le gargouillis de la machine. Quant aux questions sur sa "copine"... Le jeune Daemon se serait giflé. Pourtant, au fond, il savait que Sully était une cause perdue pour lui. Il était hétéro. Evidemment. Tomber amoureux d'un homme qui aimait aussi les hommes était beaucoup trop simple, il fallait compliquer un peu. Alors faire passer Billie pour sa copine n'était que justice - elle ne le saurait de toute façon pas. Alors c'était un mensonge qui ne ferait de mal à personne. Sauf à lui. Comme toujours à lui.
Quant à parler de Bilitis, les choses devenaient subitement compliquées. Il ne savait presque rien de la jeune femme. A part sa couleur de cheveux, ses yeux et le grain de sa peau. Mais sinon, rien, nada, le néant.

Fouillant dans sa poche, pris par sa propre bêtise, il fit mine de lire un texto et d'y répondre dans le même mouvement, pianotant en réalité tout autre chose.
"Bah je l'ai rencontrée en boîte... Elle s'appelle Bilitis." Son nom de famille, il l'ignorait totalement en vérité, tout comme le reste de la vie de la jeune femme. Il guettait son portable avec l'appréhension qu'elle ne réponde pas. Sinon tant pis. Finalement l'engin vibra et Echo se perdit quelques instants dans la passionnante activité moderne du "je te répond, tu me réponds." qui caractérisait si bien la génération moderne.

"Désolé, justement, on se donnait rendez-vous." Il s'enfonçait dans la merde jusqu'au cou. A quoi pensait-il, putain ? Il se serait giflé. Mais au moins, il avait quelques infos. Ce serait beaucoup plus crédible que de mentir - il était trop mauvais menteur de toute façon. "C'est une avocate, elle a 27 ans. Et elle vie à Beverly Hills. Tu verrais son appart... Enfin bref, on s'en fout." IL acheva cela, balayant d'un geste de la main la discussion.

Et voilà que le roux en rajoutait une couche, en lui faisant une déclaration d'amitié en plein milieu de la cuisine. Une part d'Echo aurait voulu se jeter par la fenêtre et l'autre se jeter dans les bras - encore. Il opta plutôt pour se rapprocher du flic et lui poser doucement une main sur l'épaule.
"Je serais toujours là pour toi, Sully. Moi aussi, juré." Il y avait dans les yeux bleus d'Echo une sincérité profonde, et une lueur plus sérieuse encore que le pensait l'officier. Ho qu'il aurait voulu le lui prouver, être auprès de lui.
A contrecœur, il s'écarta à nouveau et s'assit à la table de la cuisine.
"Je peux rester un peu chez toi ? J'irais chercher quelques affaires à l'appart. Je t'embêterais pas longtemps." Mais au fond de lui, le désir pour toujours auprès de Sully n'en était pas moins fort. Lui qui l'aimait tant...
Code by Silver Lungs


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Fonda DC
avatar
Echo Andersen
┼ Messages : 134
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 27/02/2014
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Candel Fox.
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Victor Leclerc
┼ Statut : Célibâtard


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t170-echo-of-my-soul#1519
Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fête de Sully à Henrichemont
» Chateau de sully
» Girls, just wanna have fun (a) W/ Casey & Sully.
» Yes sir ... (ft Sully)
» Assis-toi faut que j'te parle t'vas (pas) passer ta journée dans l'noir (a) W/ Sully.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-