AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Daenerys Macgregor  
MessageLun 24 Mar - 17:13

Daenerys BellaMacGregor



« le mystère commence dans les yeux d'une femme. »

Moi c'est Daenerys Bella MacGregor, je suis un lié  mais mon métier c'est plutôt du genre agent du FBI, jeune recrue.

Je suis âgé de 23 ans, l'âge parfait, quoi. Je suis né à Los Angeles. Actuellement, je suis célibataire et par dessus le marché, j'aime les hommes. Ah au fait, j'ai un Daemon/ un Lié qui s'appelle mais je ne le connais pas encore.
Bon, je vais te raconter un peu ma vie, tu verras, ce sera chouette.



Mon Apparence


Votre physique en 5 lignes minimum ♥️
Dès le premier coup d’oeil, on peut remarquer que la beauté de Daenerys est naturelle. Ce n'est pas le genre de jeune femme que l'on peut rater dans la rue. Elle est une jeune femme à la beauté subtile et mystérieuse. Son visage est d’une finesse exquise. Une silhouette féline, un port de reine, une démarche fière, souple et naturellement sensuelle font de Daenerys, une femme attirante et mystérieuse, presque inaccessible. Elle est une belle jeune femme, possédant un charme particulier qui lui est caractéristique et personne ne dégage à part elle, cette démarche chaloupée. Ses yeux, ces perles de solitude sont encadrées par un visage fin, aux cheveux épais à la couleur sombre. En effet, Une cascade d’ébène aussi douce que la soie caresse ses épaules et ondoie en boucles lustrées offrant une certaine douceur à son regard envoûtant. De son visage se dégage à la fois une impression de force et de douceur imposant un certain respect. Son sourire enfantin sur sa bouche finement dessinées et son regard pétillant ont de quoi la rendre attachante.


Mon Caractère



Votre caractère en 5 lignes minimum ♥️Une apparition féline au détour d'une ruelle, une silhouette éthérée comme sortie d'un rêve, une jeune femme à la peau de porcelaine, aux yeux clairs et aux cheveux sombres. Elle ne marche pas, elle flotte.
Daenerys est une jeune femme qui vous paraitra tout d'abord troublante. Tant par son physique que par sa personnalité. Elle paraît si mystérieuse qu'il semble impossible de la connaitre et de l'attraper. Est-ce que Daenerys est difficile à cerner ? Sûrement autant que tous les autres êtres humains sur cette planète. Vous parler de Daenerys, c’est un peu comme effeuiller une étrange réalité, puisque la jeune femme est une personne relativement secrète, qui aime se dissimuler derrière le voile de son regard, comme si de cette manière, le monde extérieur ne pouvait réellement l’ébranler une nouvelle fois.

Combative, c’est une personne qui a toujours su ce qu’elle désirait jusqu’au plus profond de ses entrailles, déterminée au plus haut point, elle ne démord que difficilement d’un objectif qu’elle aurait pu se fixer.

Il est très difficile de savoir ce que pense la jeune femme, connaître ses véritables sentiments ou ses intentions. On ne peut juger qu'à partir de ses actes car elle a le goût du secret, persuadée qu’elle a ainsi plus de pouvoir sur les autres s’ils ne savent pas ce qu’il se passe dans sa tête. Indépendante, elle n’aime pas se laisser dominer sauf si elle voit que son adversaire est le plus fort, elle est bonne perdante. déjouera sans peine les manœuvres de ceux qui chercheraient à lui jeter des bâtons sur son chemin.

Rancunière, si elle se rend compte qu’on a cherché à se jouer d’elle, sa vengeance sera terrible car la confiance est une valeur et une vertu pour elle. Elle y croit, tout comme en la franchise. Elle ne permettra donc jamais qu'on la déçoive. Elle pense toujours ce qu'elle dit, mais ne dit pas toujours ce qu'elle pense. La sincérité est donc importante pour elle, mais en gardant un certain jardin secret.

De part sa jeunesse et son parcours difficile, Daenerys fait très peu confiance aux gens. Elle s’est forgée un cœur d’acier et peut parfois paraître indifférente à tout. Elle ne va pas vers quelqu’un sans un objectif en tête, ou sans éprouver pour cette personne une attirance particulière. Certains prennent cela pour de la réserve, mais c’est plus par goût de la solitude que par peur de la réaction des gens. Un isolement volontaire, qui cache en fait, la profonde peur d’être déçue, trahie ou blessée.

Sensible, malgré la carapace d’indifférence ou de révolte dont elle se barde, son inconscient joue un si grand rôle dans sa personnalité qu’elle arrive à se détruire elle-même de ses propres peurs et ses propres angoisses. Ces dernières sont nées d’une hyper-sensibilité et une hyper-émotivité qu'elle ne contrôle pas.

Indomptable, elle ne se plie que très rarement aux règles qui lui sont imposées si elle ne les comprend pas. Attendre d’elle de la docilité, c’est attendre l’impossible, presque.
Lucide et volontaire, elle sait parfois faire preuve d'un sang-froid étonnant dans les moments délicats et difficiles à gérer et ce, à tel point qu'elle est capable de prendre des risques inconsidérés pour se sortir de situations désespérées.

D'un point de vue physique, elle est très agile, mais également habile de ses mains et appliquée dans ce qu'elle fait. L'apprentissage de l'art martial, lui a appris à être patiente. A ne jamais manifester une émotion quelconque. Lorsqu'on regarde son visage, la première impression que l'on a, c'est une dureté glaciale, un masque inexpressif qui laisse douter de ce qu'elle pense réellement.

En amour, elle a besoin de posséder entièrement l’être aimé car elle et ses amours sont entières, tourmentées et compliquées..mais elle est trop méfiante et sa peur des hommes à cause de son passé l'empêche d'envisager une histoire sereine.

En amitié, on peut toujours compter sur elle. Daenerys n’a qu’une seule parole et elle sait faire preuve d’une discrétion absolue si nécessaire. On peut trouver en elle une amie sûre et fidèle, une personne loyale, modèle de dévouement et de serviabilité.

Son plus grand défaut est sans conteste son esprit de critique exacerbé. Sa langue, elle l'utilise souvent comme une épée acérée pour combattre tous les travers imaginables du genre humain. Elle trouvera toujours à redire à tout…ou presque. Ses remarques sont brutales, acerbes, et ses critiques se révèlent d'une rare causticité. Sans être foncièrement misanthrope, elle se méfie cruellement des hommes, peut-être parce qu’elle est exceptionnellement douée pour percevoir leurs défauts et leurs faiblesses. son pessimisme très agressif peut soulever d'importants obstacles ou de nombreuses inimitiés sur votre chemin.



Based on a True Story


Elle n'a pas seulement une histoire malheureuse, elle a aussi une histoire crasseuse. Un de ces passés fragmentés, trainant dans les ordures de la misère et de la connerie humaine. Une vie somme toute banale, comparable à tant d'autre... Oui, mais pas unique... Pas de tueur en série ou autres choses farfelues dans le genre, juste des emmerdes à plein temps. Mais de toute façon, il existe des endroits sordides partout et la survie qu'on y mène est dégueulasse, mais pas exceptionnelle. Avant de vous raconter son histoire, vous allez connaître celle de sa mère, juste avant la naissance de Daenerys.

-Papa, Maman, je vais arrêter mes études pour me marier avec Josh.
-Quoi?
-Je suis enceinte...C'est une excellente nouvelle !
- C'est une catastrophe, oui ! Tu n'arrêtes pas tes études, et tu avortes. Je ne veux plus te voir avec ce salopard.
-Mais père, je l'aime, je veux faire ma vie avec lui et je veux garder mon enfant...
-Dans ce cas, tu n'es plus ma fille, tu ne fais plus partie de notre famille. Pour ta mère et moi, tu es morte à nos yeux...



Elle avait fait son choix. Cette jeune femme âgée de 21 ans avait choisi de garder cet enfant, de le mettre au monde et de l’élever seule car le père de l'enfant était parti le jour même où il a su la nouvelle. Elle attendait un enfant, une petite fille, elle l'espérait, qu’elle imaginait déjà belle et intelligente. Son enfant! Elle lui offrirait le monde contre la fierté d’une mère. Pourtant, ce qu’elle n’a nullement prévu, c’est que cette nouvelle n'avait pas été accueillie comme elle l’avait espéré par ses parents avant qu'elle l'annonce à Josh. Une dispute violente avait éclaté entre elle et son père, il avait contesté ses choix, lui affirmant que le jeune homme n'était pas sérieux. Elle avait quitté le foyer familial avec si peu d’argent en poche qu’elle avait dû arrêter les cours pour assurer une vie plus ou moins modeste à celle qu’elle nommerait Daenerys



"-Vous faites quoi dans la vie ?
- La drogue me sépare de mon corps, les hommes sont mon gagne-pain quant à l'alcool, il me fait tout oublier.
Même ma fille
Surtout ma fille..."




Dix ans que cette enfant était née et qu’elle était le témoin de la déchéance de sa mère. Cette dernière, le réalisait-elle vraiment ? Depuis combien de temps cette femme, cette jeune femme au doux nom de Jade, enfermait-elle son chagrin dans l’alcool au point d’oublier qu’elle avait une magnifique petite fille qui grandissait bien trop vite….Beaucoup trop vite…Tellement vite.



" -Il fait quoi dans la vie ton papa ?
- J'ai pas de papa...
- Et ta maman ?
- J'ai pas de maman.
- Mais c'est pas possible. Tout le monde a une maman et un papa ?
- Non ! Moi, je n'ai que l'oncle Walter"



« Hey…Gamine, où tu cours comme ça ? »
interrogea le vieux voisin de palier trainant constamment au café du coin. En réalité, il ne devait pas avoir beaucoup plus de 45 ans mais lorsque l’on est à peine âgé de 11 ans, être mal rasé suffit à vieillir les traits.

« Oh…Bonjour Walter » répondit alors la demoiselle aux cheveux noirs qui interrompit sa course folle pour saluer le vieux bonhomme.

« Je vais faire des courses pour maman…elle…»

Elle haussait les épaules et n’ajoutait rien, sachant pertinemment que cette situation était loin d’être normale. Elle avait beau être jeune, son insouciance fondait comme neige au soleil et il lui suffisait d’observer le nombre de parents d’élèves dans la cour, attendant leurs enfants, pour comprendre que sa seule famille se désintéressait totalement d’elle.

« Ca t’ennuie si je t’accompagne ? Mon frigo est vide et tu sais comme j’aime ta compagnie… »

Dany hochait vivement de la tête, acceptant la proposition de son voisin qui, elle le savait, veillait sur elle. Sa fille, Julia, est morte d’une leucémie alors qu’elle avait l’âge de sa voisine. Depuis, il s’était si bien pris d’affection pour cette gamine qu’il lui apportait son soutien en étant son oreille et ses bras si d’aventures elle ressentait le besoin de parler ou de pleurer….Grâce à lui, Danydite gamine, ne se sentait plus jamais seule.

Récupérant sur un tabouret du bar son veston, Walter avait rejoint la petite demoiselle qui reprenait peu à peu son souffle. Vérifiant que son portefeuille et son portable étaient toujours bien en place dans la poche intérieure de l’habit brun usé, il avait tendu à la jeune adolescente une sucette rouge, plus rouge qu’une cerise bien mûre. Dany aimait ses friandises vermeilles. Elle s’en saisissait donc en le remerciant dans un sourire qui égayait tout le visage de l’enfant. Il l'incitait par une amicale petite chiquenaude dans le dos, à reprendre la route en direction du mini-marché du coin.

« Alors Gamine, où courrais-tu comme ça ?
- Oh non, Monsieur Walter, pourquoi est-ce que vous m’appelez Gamine ? Je déteste ça et vous le savez bien….


- Pourquoi m’appelles-tu Monsieur Walter ? »


La fillette inclinait la tête tout en jouant avec le bâton de la sucette prisonnière de sa bouche. Intriguée, elle cherchait où pouvait bien vouloir en venir son ainé. Pourquoi fallait-il toujours qu’il réponde aux questions par d’autres questions ? Pourquoi la poussait-il toujours à raisonner ?
Pourquoi personne ne la voyait pas comme une adulte ? Pourquoi personne ne s’adressait à elle comme à une enfant ? Peut-être parce qu’elle n’était plus ni tout à fait l’un ni tout à fait l’autre….

« Parce que vous êtes Monsieur Walter…

- Et bien tu as la réponse à ta question. Je t’appelle gamine parce que tu en es une »


Bien sûr, ce n’était pas péjoratif. Pour un homme comme lui, une gamine, c’est juste une enfant, une enfant insouciante comme le bon gavroche. Walter trouvait injuste que les enfants soient frappés si jeunes par des drames qui les empêchent de vivre. Dany n’avait jamais connu son père et assumait sa mère comme si elle en était la génitrice. A ces mots, la demoiselle baissait la tête, réfléchissant et reconsidérant l’état de l’appartement lorsqu’elle le quittait. Cannette de bière vide sur la table, bouteille de vin entamée, brique de yaourt empilée sous le divan, pot de glace renversé, verre brisé dans une chute, vêtements parsemés ça et là dans le trois pièces. Dany n’avait plus la chance en rentrant de l’école d’avoir sur la table un gouter préparé, une maison bien rangée, des vêtements lessivés et repassés dans son armoire. Plus les années passaient, plus sa mère se dégradait et plus Walter se montrait d’une aide précieuse. Il lui avait appris à repasser et même à cuisiner. Elle ne savait plus ce que c'était de manger en famille. Sa mère buvait, sortait, rentrait tard, ne savait plus marcher ni même articuler.

« Je n’en suis pas une ! Mes copines à l’école, elles ont toutes un papa. Moi, je n’en ai pas. Mes copines de classe, il y a toujours une maman aux réunions de parents, ils viennent les chercher à l’école, elles ont des gâteaux que leur maman ont préparés. Mais moi ? Moi, la dernière fois que j’ai mangé du gâteau, je l’ai fais moi-même. J’ai brûlé la croute, il n’était pas bon du tout. Je me suis forcée, j’ai dit à tout le monde que c’est maman qui l’avait fait. Je voulais qu’ils y croient. Mes amies, elles jouent aux poupées, elles les coiffent, les habillent, et moi, je m’occupe de ma mère qui rentre toujours saoul. »

Il l’écoutait attentivement et il sentait dans la voix de Dany, toute sa détresse, son manque d’un père, son manque d’une mère et surtout son manque d’affection. Que pouvait-il lui souhaiter pour que sa vie soit plus belle ? Elle manquait l’essentiel. l'amour, et la sécurité. Pourtant, elle avait beau dire, elle était toujours une enfant, elle avait toujours ce visage rond lorsqu’elle souriait, ce nez légèrement retroussé comme les bébés et ses doigts tournant toujours le bâton blanc de la sucette, des petits doigts fins d'une poupée en porcelaine.

« Tu sais, être enfant, c’est un état d’esprit, ça n’a rien à voir avec ce que tes proches font pour toi ou non, ni ce que tu as ou n'as pas. Il y a des adultes qui gardent leurs âmes d’enfants. Regarde-moi !»
dit-il l’air mystérieux tout en se cachant dans sa veste avant de bondir vers la fillette, la langue pincée, louchant, les oreilles tirées en secouant la tête pour l’effrayer. C’était chose faite. Elle sursautait et reculait d’un bond, lâchant la sucette en desserrant les lèvres pour pousser un cri de stupeur vite effacé par un rire tonitruant.

« Monsieur Walter vous êtes fous !
- Non pas fou, je suis juste un gamin. Pourtant, je sais que tu me penses vieux »


Dany se contentait de sourire, un peu gênée et ne répondit rien. Un silence adapté pour une courte remise en question s’imposait alors.

« Dis-moi Gamine, qu’est ce qui te ferait plaisir ?
- J’aimerais qu’on vienne me chercher à l’école, juste une fois et qu’on m’accueille avec une tasse de chocolat et des gâteaux.. »


Le lendemain, dans la cour de l’école, son voisin attendait la malicieuse enfant avec dans les mains une jolie poupée. Il l'emmenait chez lui, alors que sur la table de sa salle à manger, une bonne tasse de chocolat chaud et du gâteau l'attendaient.



"Oncle Walter. Je crois que Maman n'est pas serveuse dans un bar
Je crois que c'est...
- Oui ! Je sais !"


Cinq ans plus tard,

Cela faisait quelques heures que les cours étaient terminés et pourtant, Dany errait dans les rues de sa ville, sans trouver l’envie de rentrer. Chaque jour, qu’il neigeait ou qu’il ventait, elle se promenait des heures durant, évitant soigneusement les bars, craignant de finir comme sa mère. La routine désagréable de son enfance s’empirait d’années en années. Elle avait beau aimer sa mère au point d’attendre toute son enfance ses moments de sobriété afin de profiter d’un moment d’affection sans avoir à supporter l’odeur désagréable de l’alcool. Ces instants, ils s'étaient raréfiés au fur et à mesure des mois et des années. Ils étaient inexistants et ils lui manquaient.

Cela fait quelques heures que les cours étaient terminés et pourtant, Dany erraient dans les rues de sa ville, sans trouver l’envie de rentrer. Ce qui l’attendait, elle n’avait nullement besoin de pousser la porte de son appartement pour le savoir. Elle les revivait chaque jour depuis trop d'années. Sa mère lui mentait ouvertement, c’était une prostituée. Elle l’avait appris un jour alors qu’elle l'avait suivie jusque dans ce bar où elle était censée être serveuse quelques jours avant. Quelle ne fut pas surprise de voir cet homme, ce rustre, gifler sa mère comme si elle était une moins que rien, lui tordre le bras et la pousser dans cette voiture….Dany avait faillit se jeter sur l’auditoire mais, l’oncle Walter était intervenu de justesse. Il était son seul réconfort ! Lui et Thomas, son meilleur ami, lui contant tous les jours les récits tumultueux de sa vie sentimentale.

Cela faisait une, peut-être même deux heures que la jolie Dany, âgée de quinze ans, errait dans les rues de sa ville et il était temps pour elle de rentrer. Sa mère devait être partie à l’heure qu’il était. Elle se doucherait, rangerait la maison et préparerait à manger pour elle et l’Oncle Walter. Il l’observerait se préparer, se maquiller et comme chaque jour, elle lui poserait la même question. Il lui adressera ce sourire rassurant et il répondrait qu’elle est la plus jolie des gamines. Elle lui adresserait comme à son habitude un ravissant sourire. Il était comme son grand-père, et elle l'aimait tendrement.

L'adolescente grimpait les escaliers de bien meilleure humeur. Elle venait de raccrocher son portable et un magnifique sourire s’affichait sur la bouche vermeille de la jeune adolescente. Thomas avait quelque chose d’important à lui dire. Curieuse, elle était encore plus pressée que 21 heures sonnaient. C’était l’heure où ils se donnaient rendez-vous, sur la balançoire du parc de jeu derrière les immeubles où vivait Dany avec sa mère. Elle était habituée à l'attendre et à le voir chaque soir mais, la demoiselle n’aimait pas trop les surprises, ni les imprévus et encore moins les promesses. La dernière promesse de sa mère s'était noyée dans une bouteille d’alcool ! Sa dernière surprise, une nuit d’angoisse apaisée par l’appel d’un infirmier lui annonçant que sa mère était à l’hôpital et son dernier imprévu, elle le vivrait ce soir.

« C’est une heure pour rentrer ? »
hurlait une mère ivre et titubant, au visage cassé. Elle devrait normalement être partie. Dany n’était nullement étonnée en la voyant ainsi sachant qu'elle fréquentait des personnes non-fréquentables. Comment pourrait-elle ramené un client avec le visage pleins de bleus..? La jeune fille ressentait tout le poids sur ses frêles épaules. Elle n'en pouvait plus de cette vie de misère.


« Tu es encore saoule » répliquait à mi-mot son enfant qui, posant son sac dans l’entrée, se dirigeait déjà vers la salle de bain. Elle s’y enfermait en ignorant sa mère et les hématomes sur son visage. Elle ne voulait pas savoir, et ne voulait pas s’en inquiéter. Elle préférait ne pas se voiler la face parce qu’elle savait que sa mère lui mentirait.

« Daenerys! sors de la immédiatement.
- Non ! je dois me préparer, je sors ce soir !
- Tu n’iras nulle part tant que tu n’auras pas quitter cette salle de bain, et puis, tu n’es pas en âge de sortir »


Dany sentait la colère monter en elle, l'engloutir entièrement, sans préavis. Son sang ne faisait qu’un tour et c’est avec violence qu’elle répondait à sa mère ! Une violence non maîtrisée qui ressemblait bien peu à la jeune fille. Blessée par cette injustice, elle hurlait plus fort que sa parente.


« Comment oses-tu me parler de mon âge et me dire ce que je dois faire de mes quinze ans hein ? Quand j’avais six ans, tu t’es demandée si j’avais besoin d’une mère ? tu t’es demandée si j’avais besoin d’amour ou d’affection ? Que tu me bordes le soir avant que je m’endorme ? Si j’avais besoin d’autres choses que de ramasser des merdes. Ce n'est pas aux enfants de s'occuper de ses parents à mon âge. Hein ? Alors, ne me dis plus jamais ce que je peux ou ne peux pas faire MAMAN, parce que je n’ai pas demandé à venir au monde et je n’ai pas non plus demandé que l’on inverse nos rôles. Je ne mérite pas ça. Et encore moins voulu que… Laisse tomber...Tu n'en vaux plus la peine »
Et Dany refermait la porte de la salle de bain. Le corps tremblant de colère et de tristesse, des larmes coulaient le long de ses joues veloutées. Sans plus un mot, sa mère quittait l'appartement. Dany pleurait, pleurait fort et espérait se calmer bientôt où elle n’aurait pas le temps de faire à manger et elle n’aurait pas non plus le temps de se préparer pour rejoindre Thomas.

Quelques semaines plus tard,


Un matin, en se levant de son lit, Dany sortait de sa chambre, et se dirigeait dans le petit salon. Un cri d'effroi s'échappait de ses lèvres quand ses yeux se posaient directement sur le corps inerte de sa mère.

Quelques jours plus tard, devenue orpheline, Dany avait été emmenée par des assistantes sociales dans un orphelinat avant d'aller chez une famille d'accueil deux mois après. Un endroit où elle ne s'était pas sentie aussi bien en sécurité depuis plusieurs années. Elle avait fait la rencontre d'ailleurs de Michael et de Chloé, qui devenaient rapidement ses deux meilleurs amis. Des personnes en qui elle pouvait vraiment compter. Dans cet orphelinat, elle avait eu l'occasion de retourner au collège, reprenant le goût de la vie.

Lors de sa dernière année au lycée, âgée de dix-huit ans, elle fait la connaissance d'une jeune guitariste de rock, Leyla. La première fois, elle la voyait, c'était dans une rue noyée de monde, dans laquelle elle ne remarquait qu'elle. Puis elles se recroisaient, toujours au hasard, mais dans un bar du centre cette fois. Après qu’elle ait joué, celle-ci la félicitait et, comme si leur rencontre était une évidence, elles passaient la soirée ensembles. Les deux jeunes filles se trouvaient immédiatement de nombreux points communs : la musique d'abord, le sport ensuite comme les sports défensif comme le karaté et le judo. Mais surtout, un passé et un présent douloureux.

Elle partageait avec elle les plus beaux moments de sa vie d'adolescente. Une jeune fille plus légèrement âgée qu'elle, qui lui redonnait la force de croire à un amour véritable.



Aujourd'hui, Daenerys est devenue une jeune femme de vingt trois ans, forte, indépendante mais elle a toujours une forte vulnérabilité au fond d'elle, qu'elle cache précieusement aux yeux des autres. C'est une jeune femme accomplie, réussissant ses études, son bac avec mention. Elle avait laissé derrière elle son passé et elle avait eu une vie auprès d'une famille d'accueil aimante. Reprenant toutes les disparitions des êtres qu'elle avait connu et contre la violence qu'elle avait enduré durant son enfance et son adolescente, la jeune femme avait décidé de rentrer dans l'école de police, tout juste après son bac. A la suite, Dany a passé deux ans dans un stage aux FBI à Los Angeles suivant les professionnels avant de devenir elle-même une professionnelle renommée. Durant les années qui suivirent son parcours professionnel, la jeune femme est devenue un agent du FBI. Elle était spécialisée surtout dans l'informatique, plus exactement dans les recherches criminelles, mais elle commençait à travailler sur le terrain dans les enquêtes.




Bonjour tout le monde ! C'est moi Lily, la personne cachée derrière l'écran.
Je suis arrivé(e) ici grâce à à un top partenaire, River Crow et je suis majeur(e) puisque j'ai 23 ans.

Mon niveau rp est Vétéran  cyclops  et je n'ai pas pu résister à venir ici, le forum est magnifique ♥️.



[/b]


Dernière édition par Daenerys B. MacGregor le Dim 30 Mar - 21:28, édité 7 fois
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 24 Mar - 18:12
Bienvenuuuuuue ~
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 24 Mar - 18:23
Toi! Oui toi! Bienvenue!  What a Face 
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 24 Mar - 20:24
Bienvenue sur le forum ♥️

N'hésite pas si tu as des questions et bon courage pour faire ta fiche  pale 



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 24 Mar - 20:58
Bienvenue parmi nous! ♥


Real friendship stories never have endings.
« To the world you may be one person, but to one person you may be the world. »

She's more myself than I am. Whatever our souls are made of, her and mine are the same. She's my soulmate, she knew me and accepted me before anyone else did or when no one else would.
Liés
avatar
Trinidad P. Caballero
┼ Messages : 360
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Cambria J. Milton.
┼ Groupe : Liés.
┼ Célébrité : Kimbra Johnson.
┼ Statut : Vient tout juste de rompre.
┼ Thème : ► Let's get ridiculous.


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t20-trinidad-i-drew-some-painted-dreams#25
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 24 Mar - 22:04
Bienvenuuue 8D
Bonne continuation pour ta fiche :3


- Jude Blue Campbell -
Whenever something is too unpleasant, too shameful for us, to entertain, we reject it, we erase it from memories. But the answer is always there - Understanding | Evanescence
Humain
avatar
Jude B. Campbell
┼ Messages : 118
┼ Points : 34
┼ Date d'inscription : 15/03/2014
┼ Age : 22
┼ Lié avec : Nobody
┼ Groupe : Humains
┼ Célébrité : Adam Lambert
┼ Statut : Free
┼ Thème : Round & Round | Imagine Dragons


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 25 Mar - 1:04
Welcome on DL ! =D

Bon courage pour ta fiche !   


Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 30 Mar - 20:21
Liam  pale Merci !
Merci à vous :3
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 30 Mar - 21:30
Désolée du double post, mais j'ai terminé ma fiche  What a Face 
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageDim 30 Mar - 21:35
Et bien c'est une fiche très chouette ma foi, avec un personnage complexe et torturé à souhait (je vais finir par appeler la SPP - société protectrice des persos  Arrow ) et qui promet d'être très chouette ♥️

Tu es donc validée, bienvenue officiellement parmi nous et n'oublies pas de faire un petit passage par la fiche de liens.
Amuses-toi bien parmi les fous  Idea 



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 31 Mar - 7:00
Merci à toi  monkey 
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-