AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 La théorie du déhanché ❖ Pv Cambria J. Milton 
MessageVen 14 Mar - 21:58
    La nuit tombait sur Los Angeles ... C'était à cette heure-ci que la vie commençait pour bien des angelins. Qui ressemblaient d'avantages à des démons, corrompus par l'alcool, l'argent et la drogue d'ailleurs. Lilith était sur le trottoir, au pied de l'immeuble où elle logeait avec Leah. Celle-ci dormait déjà d'un sommeil profond, jamais Lilith ne l'aurait laissée seule autrement. Elle aurait d'ailleurs préférée qu'elle l'accompagne ... Mais Leah désapprouvait totalement ce genre de sortie nocturne, surtout lorsque la destination était aussi peu "recommandable". Car oui, le quartier gay était à ses yeux le repère des suppôts de Satan. L'amour entre deux personnes du même sexe était pour elle une aberration, une erreur ... Voire une malédiction ...

    Lilith soupira ... Si seulement Leah cessait de se mentir à elle même, de se plier à mille et unes contraintes bien plus artificielles et insensées que l'Amour ... Mais bon, ce n'était pas parce que sa Liée se refusait à vivre librement qu'elle allait en faire autant. Elle était prête à bien des sacrifices pour elle. Mais elle n'allait pas se priver de vivre, de respirer, de danser. La jeune femme se redressa, remonta la fermeture éclair de sa veste de cuir noir et se transforma en corbeau. Pourquoi traverser la ville en talons aiguilles en risquant de filer ses bas résilles lorsqu'on peut se payer le luxe de voler ? Grâce à ce moyen de déplacement personnel et incongru, elle arriva rapidement à un quartier très animé : le Sunset Strip. Elle alla se poser dans une des rares ruelles sombres et désertes pour retrouver forme humaine, et se dirigea d'un pas décidé vers le numéro 8433 du Sunset Boulevard. La réputation des lieux n'était plus à faire, Lilith savait parfaitement dans quel établissement elle pouvait passer une agréable soirée en ayant un menu adapté à ses goûts. Et l'enseigne la plus fameuse et la plus indiquée était bien entendu The Comedy Store, l'une des boîtes de nuit les plus branchées du WeHo. Mais ce n'était pas là la particularité qui avait su trouver grâce aux yeux de notre Daemon. Non.

    Lilith pénétra sans peine dans l'antre des lumières vives et des sons entraînants. Très vite, elle s'engouffra dans une mer de jeunes femmes élancées, dynamiques, se déhanchant et ondulant avec sensualité et force. La vague des bras et le mouvement des jambes, c'était une mer agitée sur laquelle la Daemon aimait naviguer avec passion, se frayant entre les corps, se collant à eux pour s'en défaire dans la seconde, cambrant le dos et fermant les yeux. Elle n'était plus qu'un geste. Etait-ce uniquement pour danser qu'elle était venue ici ? Certes non. Mais avant d'aller plus loin, elle se laisser aller, elle s'épuisait pour oublier ... Oublier la belle Leah qui ne voulait pas d'elle et qui la refusait. Lilith l'aimait tant... Mais pas assez pour s'enfermer dans une fidélité platonique. Non, ce pourquoi elle était venue ici ...

    La brune demoiselle ouvrit les yeux, sans cesser de bouger et de se déhancher au rythme de la musique. Son regard se promena sur les corps vibrants des autres danseuses. Non pas que les lieux étaient déserts d'hommes. Mais ici, les partenaires de danse étaient d'une homogénéité parfaite selon leur sexe. Pas de torchon fricotant avec une charmante serviette. Pas le moindre chien venant flairer une jolie minette. Mais ce n'était pas pour autant que l'ambiance était d'une pudeur froide et distante, pas le moins du monde. Si Lilith était là, c'était pour se vautrer dans les serviettes et câliner des petits chatons. Mais elle ne se contenterait pas de la première beauté qui passerait sous son nez. Non. Elle cherchait... Un déhanché.

    La beauté, elle ne la recherchait pas, peu lui importait. Quelle femme pourrait égaler celle de ... Non, mieux valait ne pas y penser. Non, Lilith ne voulait pas un jolie petit corps de poupée parfaite, elle avait passer l'âge de jouer avec. Elle voulait un corps qui sache bouger, un bassin qui démontre sa virtuosité, une animation harmonieuse, un mouvement envoutant ... Voilà ce qu'elle recherchait. La manière dont les femmes agitent leurs hanches, les modulent et les ondulent, rien n'était plus révélateur à ses yeux. Pas sur la personnalité de la propriétaire du fameux bassin. Ca, c'était un bonus. Non, Lilith avait d'autres projets que de papoter autour d'une tasse de thé. Mais cette nuit-ci, dans cette boîte, la pêche ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices ... Sur la piste de danse en tout cas. Déçue, la Daemon décida de réviser ses critères, et donc d'aller se saouler. Elle se dirigea vers le bar pour y commander une vodka. Elle remarqua avec amusement lorsque le serveur la servit que la boisson en question sortait de l'entreprise Castel ...

    Alors qu'elle trempait ses lèvres dans la boisson aussi incolore qu'enflammée, elle reluqua les donzelles des environs aux bassins passifs. Et en remarqua un qui se tenait avec belle allure sous le squelette d'une jeune femme brune, accoudée elle aussi au bar, à quelques mètres de là. Ni une ni deux, Lilith s'enfila le reste de son verre et se dirigea vers les jolies hanches qui savaient si bien se positionner sous le reste du corps, alignées avec élégance sans tension ou effort. L'inconnue lui lança un regard étonné alors que la Daemon semblait se joindre à elle, verre vide à la main, sourire aux lèvres. Elle posa son verre sur le bar, et présenta une main tendue à la dames aux belles hanches.

    « Puisque mon verre est vide et que visiblement tu ne bois pas, si je nous donnais une raison d'être assoiffée en allant un peu danser ? »

    Sans vraiment attendre de réponse, elle prit les devants en prenant la main de la jeune femme, commençant déjà à l'entraîner avec douceur vers le flot de danseurs qu'elle avait elle-même quitté quelques minutes auparavant. Ce geste n'avait rien d'un kidnapping en force, elle savait exercer la pression nécessaire pour appuyer ce qui était plus une incitation qu'une invitation tout en laissant l'inconnue libre de récupérer son poignet blanc. Mais comme Lilith n'était pas du genre à lâcher le morceau, elle ferra sa proie en plongeant son regard dans le sien, captivant son attention de ses yeux clairs, toujours souriante. Allez petit poisson, viens dans mes filets ...

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSam 15 Mar - 9:26
Lilith & Cambria.
La théorie du déhanché.


Certaines personnes vont dans les boîtes homo pour trouver un cadre où personne ne risque de les regarder de travers pour avoir simplement mis sa bouche sur celle d'une autre fille. D'autre pour chasser un gibier que l'on sait forcément conforme à ses propres goûts et les partageant de même. Entre lipsticks et butch, il y en avait de toutes sortes, de ces femmes du soir, parfois simples et banales, ou très masculines. D'autres, au contraire si criantes de féminités qu'elles en devenaient des pièges à hétéros.

En temps que Daemon féminin d'une femme, le raccourci était facile à faire, élémentaire même. Que Trinidad soit lesbienne était parfaitement avéré. Mais Cambria, c'était une toute autre paire de manches. Peut-être était-elle finalement le petit pourcentage d'hétérosexuelle qui sommeille même au cœur d'une fille aimant les filles - parce que la société et la nature nous fait comme ça, au fond, malheureusement, et qu'on nous normalise pour les garçons. Triste constat, Cambria était hétéro. Triste pour certaines filles, moins pour d'autres garçons. Mais à force de la voir traîner dans des endroits interlopes avec sa Liée, l'amalgame devenait facile. Ses gestes envers Trinidad et son malaise global avec les hommes ajoutaient à la confusion.
Ce soir là, sa présence dans ce quartier évocateur était encore un coup du hasard. Elle avait dû livrer une composition à un client qui vivait dans l'un des appartements du secteur. Elle avait donc pris un taxi, puis se retrouvait à présent, prise d'une envie de profiter de la nuit en marchant sur quelques avenues brillamment éclairées, suivant des yeux les vitrines et autres enseignes jusqu'à avoir soif. C'est tout naturellement qu'elle rentra dans le seul endroit qu'elle connaissait dans le secteur pour se désaltérer. Evidemment, elle était déjà venue avec Trinidad. Là elle avait simplement envie de s'asseoir un moment, de souffler un peu avant de rentrer à la maison. Il fallait encore qu'elle passe voir comment allait son mari. Frederick l'enverrait sûrement - encore - bouler, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher.

C'est donc en parfaite étourdie que le petit rouge-gorge entra dans la volière aux rapaces, se glissant entres les corps se déhanchant, rejoignant le bar pour s'y asseoir et commander un coca. Elle n'aimait pas l'alcool, c'était trop fort pour elle et puis le têtard dans son ventre la rendait responsable. Pas comme à la soirée de Saint Valentin, glissa une voix dans sa tête, qu'elle refoula en s'entêtant à ne pas vouloir s'en soucier, même si ce qu'elle avait ressenti...
C'était bien ce qui l'effrayait. Alors allons pour un coca. La barmaid qui connaissait Trinidad lui demanda quelques nouvelles et elles papotèrent quelques minutes avant que d'autres délicieuses créatures accaparent son attention pour s'approvisionner en cocktails multicolores.

Tout le monde était sur son trente-et-un et Cambria passait plus inaperçue avec son simple jean près du corps, ses bottines plates couleur pêche et son manteau crème qui couvrait un haut du même pêche que les chaussures. Pas de bijoux, juste son abondante crinière brune bouclée. A peine un léger maquillage mais rien d'ostentatoire. Malgré tout, elle tapotait la mesure du bout du pied, son corps se balançant tout doucement, suivant le rythme des chansons qui passaient, reconnaissant tel ou tel tube adoré de sa Liée et sur lesquels elles dansaient souvent au milieu de leur minuscule studio. La danse, le sens du rythme, tout cela faisait parti de Cambria, au même titre que de Trinidad.

Son verre était loin et elle hésitait à reprendre un coca quand une fille près d'elle s'approcha soudain, la surprenant un peu, perdue qu'elle l'était entre ses pensées et la musique. La proposition la prit un peu de court et elle ouvrit la bouche comme un poisson avant de voir son poignet saisi doucement par une main féminine. Elle se laissa entraîner plus par réflexe que par volonté mais elle ne voyait pas le mal à aller danser, finalement, c'était plutôt gentil de la part de cette fille. Cambria avait encore un peu de mal à comprendre les signes extérieurs de drague ou encore les arrières-pensées, surtout venant des autres femmes dont elle ne se méfiait instinctivement pas du tout.

Arrivée au milieu de la piste, pressée par les corps de diverses danseuses, elle sourit simplement - danser c'était son élément - et elle balbutia un peu maladroitement : "Ha c'est gentil de m'inviter."
Elle avait dû se rapprocher un peu pour couvrir la musique, et, presque machinalement, son corps suivait le rythme avec souplesse - c'était bien là une chose où elle n'était pas maladroite. Elle répondait à la masse de danseurs avec l'instinct facile de ceux qui ont le rythme dans la peau. Danser avec une fille, elle ne voyait pas le mal à ça - là où elle aurait reculé des quatre fers devant l'invitation d'un homme - elle se sentait beaucoup plus en confiance avec ces dernières. A tord peut-être.
"Vous vous appelez comment ?" Fit-elle gentiment, tout en jouant du déhanché, souriant avec un certain naturel et une innocence d'imbécile heureuse. "Moi c'est Cambria."
Présentations faites, elle était un Daemon bien élevé, elle continua à danser, oubliant tout dans ce plaisir simple, cette petite joie égoïste de se déhancher.
Codes par Wild Hunger.



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Œuf’orie (Fluffy Egg)
» La théorie des 5 "S"
» Théorie d'Olduvaï
» C'est très la théorie du complot mdr
» galays ♦ un jour j'irais vivre en Théorie, parce que là-bas, tout se passe bien.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-