AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .
 Lilith Castel or the Shame - END 
MessageLun 10 Mar - 19:13

Lilith Castel



« Je vois avec étonnement Le feu de ses prunelles pâles,Clairs fanaux, vivantes opales, Qui me contemplent fixement »
Baudelaire.

Moi c'est Lilith Castel, je suis une Daemon  mais mon métier c'est plutôt du genre tatoueuse.

Je suis âgé de 25 ans, l'âge parfait, quoi. Je suis né à Londres. Actuellement, je suis célibataire et par dessus le marché, j'aime les femmes. Ah au fait, j'ai une Liée qui s'appelle Leah Castel.
Bon, je vais te raconter un peu ma vie, tu verras, ce sera chouette.



Mon Apparence


Votre physique en 5 lignes minimum ♥ Bon, je veux pas me la raconter, mais je suis plutôt bien foutue. Prétentieuse ? Peut être ... Mais avoue que lorsque je te fixe de mes yeux clairs, si clairs que tu t'y voies, hypnotisé et soumis à mon regard, avoue que tu me trouves belle. Je te comprend. Je me fais le même effet ... J'aime ce corps qui aime le bien, j'aime le regarder. J'aime, lorsque, nue, je me plante devant la glace, et que j'y regardes ces seins blancs pointés vers le monde, ce ventre plat qui sait se tenir lui, c'est pas comme mon derrière qui part en l'air pour chercher les caresses ... Je suis grande, ça me fait de ces jambes ... Longues, fines, galbées ... J'adore. Le poil et le crin noirs qui tranchent sur ma peau blanche et sans défaut ... C'est beau non, ce contraste, cette rupture ... Cette douceur sous ce noir impitoyable. Et je rejette mes cheveux en arrière, je les torture, je les fixe en hauteur d'un air rebelle, je les taille, je les attache, je les tord ... J'en fais n'importe quoi, mais je les laisse noirs, noirs comme l'ombre, la nuit, l'abîme ... Ils sont mon ciel d'encre, et mes yeux en sont les étoiles scintillantes. Je caresse mes joues, souligne ma mâchoire du bout du doigt, puis sur mes lèvres, mes belles lèvres pulpeuses qui aiment s'entrouvrirent pour laisser passer un bout de langue provocatrice. J'embrasse la glace, me presse contre elle, elle est froide contre mon corps blanc et chaud. J'aime ça.
Ce corps, c'est mon oeuvre. Je l'ai décoré. Amélioré. Sublimé. Sur ma hanche se déroule un long tatouage jusqu'à mon genou, du noir, que du noir, il n'y a que le noir ... Un long serpent qui s'enroule et se déroule, sa tête sagement lovée sur le haut de ma cuisse, sa langue sifflante qui se glisse dans mon aine ... Il est magnifique. C'est ma création, un serpent pareil n'existe nulle part ailleurs que sur ma peau, c'est ma création. Mais cela ne plaît pas à Leah ... Non, elle a en horreur. Mon corps aussi d'ailleurs. Elle n'aime pas quand je l'exhibe, que je le montre, que j'en sois fière. Alors bon ... pour qu'elle ne soit pas trop mécontente, je l'habille, le masque, ce corps qui est le mien. Pas plus qu'il ne le faut. Tenue minimaliste. Sombre. Ce sont là mes seuls critères. Je veux me mouvoir librement dans le noir.

Mon Caractère


Votre caractère en 5 lignes minimum ♥ J'aime. Je m'aime. Je t'aime. Je vous aime. J'aime le monde. J'aime Leah. J'aime vivre. J'aime aimer. L'amour, c'est beau, c'est libre, inconditionnel et illimité.
Je n'ai pas de temps à perdre. Je connais bien Leah. J'ai pas beaucoup de temps. Il faut que j'en profite autant que je peux. Rien à foutre des conventions, de ce qui se fait ou pas, de ce qui plaît ou non. Pourtant je ne fais pas que ce que j'aime. A cause, pour Leah. Pour qu'elle ne me déteste pas de trop. Qu'elle m'aime un peu plus. Pour la protéger. Des autres, du monde, d'elle-même. Parce que je veux vivre. Et qu'elle vive. Qu'elle soit heureuse d'être vivante. Mais c'est pas facile.
J'aime la vérité. Je la crie, je la chante, je la porte. Je ne suis que franchise et spontanéité. Je n'aime pas les gants. J'y vais droit dans le mur, pile là où ça saigne. Je m'en fous de faire mal, je n'ai pas le temps de parler par détours ou de faire attention.
J'aime le plaisir. Il est mon maître mot, il guide mes choix. Qu'est-ce qui me plaît ? Qu'est-ce qui me permettra d'avoir le plus de plaisir ? Ceci déterminé, je ne réfléchis pas plus loin, je le fais. Je sais ce que je veux, je ne change pas au cours de route. Et peu importe les dommages collatéraux, je fonce. Vite. Je suis pressée. Je veux tout, tout de suite.
J'aime Leah. Mais je n'aime pas sa manière de vivre. Elle gâche tout ... le temps, sa vie, sa jeunesse, son être, moi ... J'essaye de l'aider, de la bousculer, de l'accompagner. Mais elle ne veut pas de moi. A force j'en ai marre, alors je la taquine. Je fais ma pétasse, ma pute, je provoque, je me pavane, je fais n'importe quoi, pourvu qu'elle réagisse, qu'elle bouge ... Mais lorsque ça ne suffit plus à la tirer de sa torpeur, du passé, de sa mélancolie ... Je la prend par la main et je m'occupe d'elle. Il n'y a qu'elle qui compte. Rien d'autre. Elle est tout. Tout ce qui compte.


Based on a True Story


Votre passé en une quinzaine de lignes minimum ♥ Les premiers mots qui me sont venus à l'esprit alors que je venais au monde sont ceux-ci : « La vache, ça secoue. »
Et pour secouer, ça secouait. Je suis arrivée dans ce monde en plein accident routier, dans une voiture qui roulait et s'entrechoquait de partout. J'ai eut du pot. Je n'ai eut à supporter qu'un tonneau depuis la plage arrière. Je l'ai plutôt bien supporté. Devant, il y avait un homme et une femme inconscients et ensanglantés. A coups de pieds et de poings j'ai réussi à m'extirper de la carcasse de métal. Ce que je foutais là, aucune idée. Mais je devais sortir. Avec cette femme dont je n'avais aperçu que la nuque et l'arrière du crâne. Bizarrement le mec, je m'en foutais. En même temps, vu ce qu'il en restait, c'était pas la peine de m'en faire pour lui, tout était déjà fini. Non, je devais sortir la femme ... Non sans difficulté et précaution, j'ai fini par atteindre mon but. Autour de moi, c'était les cris, les alarmes, le chaos ... Je ne faisais pas attention. J'ai dégagé le visage de la femme, repoussant ses mèches claires, lui caressant la joue. C'était elle, Leah.

« Je suis là. Je vais m'occuper de toi. »


Je baisais son front tuméfié. Elle était belle ... Mais mal en point. Je le sentais. Je devais la protéger, la soigner ... Des gens sont arrivés, se sont précipités sur elle .. J'ai d'abord crû qu'ils voulaient me la prendre, j'ai crié, hurlé ... Mais ils m'ont emmenée avec elle, ne nous ont pas séparées ... J'ai fini par comprendre : eux aussi voulaient l'aider. Ils nous ont emmenées dans ce grand bâtiment blanc. Je lui tenais la main. Je ne pouvais pas la lâcher. Ils m'ont couverte comme ils pouvaient. Ils m'ont dit que je l'avais sauvée, que c'était un miracle .... A un moment, ils ont essayé de m'écarter. C'était pour son bien disaient-ils, pour lui prodiguer les soins dont elle avait besoin. Mais je devenais hystérique, j'étais incontrôlable, je devenais folle... ils ont abandonné, ils avaient trop à faire, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre plus de temps, j'ai pu rester avec elle. Jusqu'au bout. Jusqu'à son réveil.

Je n'oublierais jamais. Lorsqu'elle a ouvert les yeux. Je tenais toujours sa main, debout à son chevet, tête penchée, ne regardant qu'elle. Elle m'a dévoilé ses pupilles sombres. J'ai souri de toutes mes dents, ravie.

Elle a détourné la tête, et a pleuré.

Voilà ce qui résume le reste de ma vie.

J'ai adoré Leah. Mais elle ne voulait pas me voir. Au début, ça allait encore ... Elle était surtout désespérée d'avoir perdu cet Aaron dans cet accident. Mais lorsqu'elle a su ce que j'étais, ce que je représentais ... Je suis devenue plus qu'un cadeau empoisonné : une malédiction. Je ne suis tout ce qu'elle n'est pas. Une femme vraie, franche, sans chichi ni blabla, délurée, indépendante, libre ... L i b r e . Je suis ce qu'elle veut et refuse d'être à la fois, parce qu'elle a honte, qu'elle a peur, qu'elle n'ose pas, qu'elle est lâche. J'ai essayé de la comprendre. Elle était si malheureuse ... D'avoir perdu ce type. De se retrouver coincée avec moi. Alors j'ai cédé. Je l'ai laissée tranquille. J'en étais malade d'être séparée d'elle, je me tordais de douleur et sombrais dans la folie, mais au fond de ma souffrance, je savais que c'était pour elle, alors je n'ai pas hésité.

Même si nous n'habitions pas sous le même toit, nous nous voyions. C'était ma condition pour vivre loin d'elle, ne pas partager ses repas, son lit, son air. Mais lors de ces moment là, j'avais encore mal. Moins, plus que je la retrouvais, la touchais, la collais. Elle était A MOI. Elle avait horreur de ça. Et en même temps, elle en profitait, de ces instants, de ma chaleur, de ma force, de ma joie de vivre. Cela la maintenait sur pied je pense. Moi aussi. Je faisais mille et une conneries, et elle me réprimandait. Je venais chercher un pardon inaccessible en la serrant contre moi et en lui embrassant les joues. Et elle me rejetait de toutes ses forces, jusqu'à ce qu'elle abandonne, exaspérée, et me laisse la câliner tendrement. Pourtant, cela ne suffisait pas ...

Un jour que je me tordais de douleur dans mon antre, loin d'elle, un sentiment d'effroi me saisit, me glaça jusque dans le coeur ... Sans une ni deux, je me levais, me jetais par la fenêtre et me transformais en un corbeau noir avant d'atteindre le sol. C'était ma forme d'animal que je prenais lorsque je voulais rejoindre Leah et l'observer en cachette, rester près d'elle sans qu'elle n'en sache rien. Mais cette fois, il n'était pas question de se contenter de la regarder de loin et de la surveiller dans l'ombre. J'ai volé droit chez elle. A son secours.

Reprenant forme humaine en plein vol, je m'écrasais contre son velux, pénétrant dans la salle de bain dans une pluie d'éclats de verre ... Là, contre le mur, dans la baignoire ... Dans le sang ... Leah. Je me précipitais ... m'y jetais ... une fraction de seconde avant de l'arracher au bain de la mort, je vis son regard brumeux, entre vie et mort, et un murmure parvînt à mon oreille ... Mon nom ...

Je l'ai tirée de là. Encore une fois. Je l'ai arrachée à cette prison, aux anges de la mort qui venait me la prendre, qui voulait nous séparer, qu'elle s'en aille avec eux, là haut, loin de moi, à jamais ... NON.


Lorsque, de nouveau, je me tenais à ses côtés dans la chambre aseptisée, et que Leah s'était éveillée, nous nous sommes expliquées. Il n'était plus question que je la laisse tout gâcher, tout foutre en l'air. On avait essayé sa méthode. Ca avait merdé. Cette fois-ci, j'ai imposé ma loi. Je l'ai emmenée à Los Angeles. Il fallait quitter ce pays gris de pluie, gris des souvenirs d'antan et des larmes. Je voulais du soleil pour notre vie. Bien sûr, elle avait toujours du mal avec moi. Je restais "Lily", la cousine détestable, le parasite pot de colle, la honte. Mais aussi la vie.

Leah peut raconter ce qu'elle veut. Elle peut se mentir à elle-même. Elle peut faire ce qu'elle veut. Je m'en fous. Je veille sur elle. Et sur ses nuits. Dors ma Leah. Je veille sur toi.


Bonjour tout le monde ! C'est moi Patchouli, la personne cachée derrière l'écran.
Je suis arrivée ici grâce à Leah, qui elle est arrivée je sais pas comment... et je suis majeure puisque j'ai 18 piges.

Mon niveau rp est Medium et ce fofow' est tout beau tout génial ♥.





Dernière édition par Lilith Castel le Lun 10 Mar - 22:17, édité 7 fois
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 10 Mar - 20:55
Bienvenue à toi ! Le vava déchire sa maman ! monkey (surtout Adjani quoi *w*)

Bon courage pour ta fiche !   


Comme une souris, je cours vers la vie.
FREE HEART ❀ OPEN MIND

Spoiler:
 
Liés
avatar
Rowan L. Eriksen
┼ Messages : 334
┼ Points : 27
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Hades Snyder
┼ Groupe : Liés
┼ Célébrité : Dianna Agron
┼ Statut : Célibataire
┼ Thème : FFIX - Piano Collection - Branval


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t33-rowan-un-sourire-vaut-mieux-que-des-compliments
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 10 Mar - 21:00
Haon, merci *^*
J'vais tâcher de la finir ce soir, mais ça dépend si Leah tient la cadence ^^'
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 11 Mar - 7:31
Yeah Adjani !! La classe !!!

Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Daemon
avatar
Hades Snyder
┼ Messages : 242
┼ Points : 31
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 31
┼ Lié avec : Rowan L. Eriksen
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Brock Kelly
┼ Statut : Célibataire mais ♥ pris
┼ Thème : Demons - Imagine Dragons (Tyler Ward & Kina Grannis Cover)
Awouuuuuuuuuuuuuuuuu

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 11 Mar - 8:37
Bienvenue parmi nous! ♥


Real friendship stories never have endings.
« To the world you may be one person, but to one person you may be the world. »

She's more myself than I am. Whatever our souls are made of, her and mine are the same. She's my soulmate, she knew me and accepted me before anyone else did or when no one else would.
Liés
avatar
Trinidad P. Caballero
┼ Messages : 360
┼ Points : 0
┼ Date d'inscription : 14/01/2014
┼ Age : 34
┼ Lié avec : Cambria J. Milton.
┼ Groupe : Liés.
┼ Célébrité : Kimbra Johnson.
┼ Statut : Vient tout juste de rompre.
┼ Thème : ► Let's get ridiculous.


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t20-trinidad-i-drew-some-painted-dreams#25
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 11 Mar - 9:16
Merci   
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 11 Mar - 9:45
Bienvenue  queen 
J'adore cette fiche que j'ai lue d'une traite. Ca fait plaisir de voir un Daemon prêt à tout pour sa Liée ♥️
Je valide donc ce joli personnage (en plus l'avatar d'Adjani, c'est pas courant, j'aime !)

N'oublie pas de faire ta fiche de lien et bon jeu parmi nous   



My heart is big as the ocean ♥
Fonda
avatar
Cambria J. Milton
┼ Messages : 1215
┼ Points : 13
┼ Date d'inscription : 21/12/2013
┼ Age : 30
┼ Lié avec : Trinidad P. Caballero
┼ Groupe : Daemon
┼ Célébrité : Emily Browning
┼ Statut : Mariée, future maman
┼ Thème : Give Me Love


Voir le profil de l'utilisateur http://daemons-lies.forumactif.org/t6-cambria-mocking-bird https://www.etsy.com/fr/shop/Liviaarts
Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 11 Mar - 9:54
Nyaaaah, merci beaucoup  monkey 
Je m'en occupe de ce pas ^^
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Message
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The wall of Shame
» [white pury]Lilith et l'ourson page 3
» les crêches a Castel
» maxi cosi mila ou red castle connect..laquelle choisir?
» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon's Lies :: V-being delirious with friends :: Les Archives-